L’argent à l’origine de la présence de bons acteurs dans de mauvais films

51 Publié le 05/12/2013 par La Rédaction
iStock_000001625190Small

C’est une étude coup de poing de « Variety » qui va faire beaucoup parler d’elle. Selon celle-ci, l’argent, dans une grande majorité des cas, suffirait à expliquer la présence de bons acteurs dans de mauvais ou très mauvais films. Reportage.

C’est une étude coup de poing de « Variety » qui va faire beaucoup parler d’elle. Selon celle-ci, l’argent, dans une grande majorité des cas, suffirait à expliquer la présence de bons acteurs dans de mauvais ou très mauvais films. Reportage.

Comment expliquer la présence de Jean Réno dans « Les Rivières Pourpres 2 » ? La présence de Christopher Lee dans quantité de mauvais films dans les années 70 et 80 ? Ou un acteur oscarisé comme Jamie Foxx dans un film de Roland Emmerich ? Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre journalistes et cinéphiles. Aujourd’hui, le site « Variety » publie une étude qui démontre que tout peut être expliqué par l’argent. « Cet argent est versé à l’issue du tournage » explique Samantha Know qui a signé le reportage. « Cela correspond à une sorte de forfait qui s’applique à la durée de la présence de l’acteur en question sur le tournage ».

Selon l’étude, cette « redevance » peut varier, notamment en fonction de l’importance du rôle de l’acteur en question à l’écran. « S’il ne dit que quelques répliques, l’argent versé sera moindre. Par contre s’il est second rôle, voire premier rôle, il faut s’attendre à un montant conséquent ». Le montant serait décidé par contrat entre le producteur et l’acteur et versé ensuite sur le compte de l’acteur, qui peut en faire ce qu’il veut. « Certains acteurs ont accepté de témoigner. Ils n’en sont pas fiers. Pour se défendre, ils expliquent qu’ils ont parfois des dettes, des dettes qu’ils ne peuvent régler qu’avec de l’argent » souligne la journaliste.

Une situation qui parfois devient inextricable, certains acteurs et actrices tombant dans une spirale de dépendance à l’argent. « Ils se rendent compte qu’ils peuvent gagner parfois beaucoup d’argent, alors ils se mettent à jouer dans beaucoup de mauvais films » explique la journaliste, ajoutant que certains acteurs avaient mis des années pour s’en sortir. « Mais le phénomène ne touche pas que les États-Unis, et pas que les acteurs. Des réalisateurs peuvent tomber dans le piège de signer de mauvais film pour de l’argent » conclut-elle, citant le cas de Luc Besson. « Je l’ai rencontré plusieurs fois. Il sait qu’il a un problème, il est très courageux. ».

Le réalisateur français et plusieurs autres ont ainsi lancé un centre de désintoxication à l’argent pour les artistes de cinéma qui sont touchés. « On apprend aux artistes à se passer de l’argent. Dès lors, ils vont choisir des projets plus nobles et moins honteux ». Le tout bien sûr pour une forte somme d’argent.

La Rédaction

Photo:  keeweeboy /iStock

Publicité

51 avis éclairés

103

ZENATI 04/04/2014

vous enfoncez de portes ouvertes, rien de scoop dans cette études, cela fait un moment que tout le monde le sait.
juste comme anecdote, Klaus K
inski, un fabuleux acteur dont les navets sont innombrables

102

djo augustan 15/02/2014

Le souci est que les vrais acteurs qu’on pourrait dire par accident comme VENTURA DELON ,, les agents, les intermédiaires s’interposent, tout cela pour avoir un panel de comédien à peits cachets, car un immense acteur devient indépendant traiterait directement avec les producteurs.
le moindre film ,,un acteur de stature, qui ne triche pas vous en fait un chef d’oeuvre.
le cinéma reviendra que quand on reconnaitra ces acteurs qui se feront des millions d’euros par film, pour des millions d’entrées soit des millions d’heureux.
Les producteurs devraient etre plus ouvert aux acteurs de nature,, et leur accorder attention sur leurs idées de films.
Puis le cinéma est affaire de tous LE GORAFI, intéressez vous à DJO AUGUSTAN

89

djo augustan 03/02/2014

C’est simple, le cinéma est devenu un art abordé de plus en plus sans talent, le moindre abruti qui passe à la télé on le dit acteur, tant que des débiles qui font de l’audience dans un créneau horaire où la télé ne fait audience que pour ne pas raté la météo,, l’on recrutera nous imposera des nases et des cruches.
Au vu que les chaines de télé ont lancé ces nases , ils en sont devenus des protégés,, et des réalisateurs producteurs se voient se détourné de personnes de talent qu’on rencontre figurants ou pendant des festivals.
Quant à dire de mauvais films,, il y avait à une époque ces monstres sacrés qui le moindre film ils en faisait un chef d’oeuvre, parce que nous avions des acteurs passionnés et qui s’investissaient à fond dans les roles.
Aujourd’hui l’on ne peut plus faire n’importe quoi,, c’est réservé aux politiciens de nous tromper,, alors que l’on nous remettent à l’écran de vraies natures de ces hommes de talents qui ne trichent pas , de vrais acteurs , retour aux MONSTRES ,, DJO AUGUSTAN

101

Gérard Depardieurovich 06/12/2013

C’est un scandale!!

J’espère au moins qu’ils payent des impôts sur ces sommes!!

107

Mr Pipeau 06/12/2013

Contrairement aux erreurs de casting qui seraient à l’origine de la présence de mauvais acteurs dans de bons films.

    85

    Vin Super Sans Plomb 98 06/12/2013

    Ah non alors ne mélez pas Nicolas Cage à tout ça!

92

Darkmaninof 05/12/2013

‘te façon,les zacteurs sé des pd .Sauf Kim Basinger….

94

djakk 05/12/2013

Egalement, l’argent à l’origine d’actrices bonnes dans de mauvais films (de cul).

92

gilles77sud 05/12/2013

cet article ne parle pas de l’autre problème : les artiste minables qui jouent dans de grand films pour pas un rond. Prenez par exemple le type qui joue un chauffeur de taxi pendant 8 secondes dans « Cityzen kane ». Eh ben il a touché 4 dollars et il s’est planté dans sa réplique de 3 mots.

    92

    Pill Billet de banque 06/12/2013

    Bien vu ! Et on garde l’argent.

106

Bob 05/12/2013

Cet article est vraiment indécent après la mort de Paul Walker !
HONTEUX de salir sa mémoire en ne le citant pas, pourtant il a joué dans tous les Fast and Furious…

    87

    Vin Super Sans Plomb 98 06/12/2013

    Bob, insinuez-vous que les Fast & Furious sont de mauvais films? Ou que Paulie était un bon acteur? Après son accident de toiture, c’est indécent!

      97

      Pillast Billurious 06/12/2013

      En effet, c’est un des cent plus mauvais acteurs.
      Dieu merci, il ne fera plus de dégâts sur les véhicules et les infrastructures routières en ce bas monde.

        92

        jeanb 11/08/2014

        Paul Walker était à lui tout seul les cent plus mauvais acteurs de l’Histoire du Cinema !

96

Bilboquet 05/12/2013

Et si les bon acteurs avaient simplement des gouts de chiotte. Le gorafi me semble verser dans la paranoïa. Reprener vous que diantre. Nous sommes en france, le pays ou tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
De plus, en france il n’y a pas de pognon, du coup cette étude ne peut s’appliqué qu’au star étrangére.

    101

    L'instant Educatif 05/12/2013

    Monsieur Bilboquet.
    Vous pouvez critiquer la Nation, mais n’insultez pas la République.

    94

    Pill Billuscule 06/12/2013

    En effet, il y a si peu d’argent qu’on n’a même pas de quoi mettre une majuscule à « France » !

    106

    Pill Bill Dèche 06/12/2013

    Nous sommes si pauvres que nous n’avons même pas de quoi nous offrir des « S », des « Z », des infinitifs et des accords…

      93

      jeanb 11/08/2014

      oui, si pauvres qu’on ne peut se payer que Flamby comme Président.
      En France on a de mauvais filma ET de mauvais acteurs (Delon, Depardieu et des millons d’autres)…

101

Christophe Lambert 05/12/2013

Oui, j’avoue. Quand on m’a proposé deux entrées à Disneyland et un Twixx pour tourner « Hercule et Sherlock », j’ai craqué. Mais je vous rassure, j’ai bien pensé à en filer la moitié à Richard Anconina.

91

La genèse 05/12/2013

Sait-on s’il y a de bons films?

99

Alain Chabat 05/12/2013

De toutes façons, toutes les vedettes de mes films, j’les ai baisées. Géraldine Nakache, je l’ai baisée. Marina Fois, je l’ai baisée. Monica Belluci, je l’ai baisée. Le chien Didier, je l’ai baisé (j’étais bourré).

100

L'instant Educatif 05/12/2013

Chers rédacteurs du Gorafi, vous allez rire en constatant la coquille présente dans le titre de votre article. Un plaisantin s’est amusé à ajouter l’adjectif « bon » au substantif « acteur ». Ne lui en tenez pas rigueur, relativement aux acteurs nommés, cela rend le texte très cocasse.
Par ailleurs, je vous remercie de ne pas avoir mentionné Paul Walker; vous êtes au courant de ce qu’il lui est arrivé? : Une tragédie!

98

jéglisséchef 05/12/2013

« Besson est trés courageux », et c’est un fait qu’il en navet.

101

Vladimir Lénine 05/12/2013

La non présence d’argent dans les administrations explique le non travail des fonctionnaires.

90

Vilaine 05/12/2013

De bons acteurs dans des mauvais films, ça donne 50 ans après des films « cultes ».

    93

    Alexandre-Benoît Bérurier 05/12/2013

    T’es en train de dire qu’il faut attendre 50 ans avant de sortir les films ?

      88

      Vilaine 06/12/2013

      Nan ! Faut attendre 50 ans avant de les regarder…

90

Selvagor 05/12/2013

La seule solution contre ces problèmes : il faut punir les clients de ces mauvais films !

    101

    Quelqu'un 06/12/2013

    Plutôt que pénaliser les spectateurs des mauvais films, pourquoi ne pas taxer les cachets des acteurs à 75% ?
    En fait, non, c’est idiot : la taxe sera payée par les producteurs qui en profiteront pour augmenter le prix des billets tout en limitant les budgets ; les spectateurs seront en fin de compte pénalisés. Sauf ceux qui ne vont pas au cinéma.

    99

    Pill Bill Maquereau 06/12/2013

    Ou diffuser ces films dans des cinés clos.

93

Jerry Trofor 05/12/2013

« La réponse à 99% des questions est : l’argent « .
Réplique de Michael Douglas dans je ne sais plus quel film. C’est pas faux.

98

Le père spicasse 05/12/2013

Attention, la photo montre une somme d’argent que l’on peut évaluer à 30-35 dollars. En réalité, certains acteurs demandent plus.

    98

    Ysabeau 06/12/2013

    Je ne pensais pas qu’ils pouvaient être aussi gourmands. C’est fou quand même.

85

Darkmaninof 05/12/2013

De là à dire que certains acteurs se prostituent pour un cachet il n’y qu’un pas .Que je franchis allègrement.Mais voilà que maintenant il est question de pénaliser les clients des prostitués …Voyez un peu le bordel ?

    106

    Pill Bill par derrière 06/12/2013

    Tout de même, se faire sodomiser juste pour avoir une aspirine…

111

Karl Lactaire 05/12/2013

Au marché, la vendeuse de navets m’a fait tout un cinéma parce que j’ai refusé de payer 200 € la botte qu’elle me proposait. Il faut dire aussi qu’à l’étal, elle est mauvaise actrice et que son persil et son cornichon sont avariés.
J’ai moins de prévention à beurrer la crémiêre. Elle ne me réclame jamais l’argent qui va avec et simule fort bien ses émotions.
C’est ça la loi du marché.

100

superironspiderbatman 05/12/2013

Plus il y a d’argent pour les acteurs moins il y en a pour les scénaristes.A 3 Fr la place on voyait des très bons films ,
à 10 Fr la place ,on voyait des bon films , à 10 € soit 65 Fr on voit des films .
J’ai peur de l’avenir cinématographique .

106

Franck Dubosc 05/12/2013

A dire vrai, je serais prêt à tourner gratos pour un grand rôle dans un bon film.

Le problème, c’est qu’assez étonnamment, on ne m’en propose jamais.

100

Le critique cinéma du gorafi 05/12/2013

Sans être méchant, la phrase :
Comment expliquer la présence de Jean Réno dans « Les Rivières Pourpres 2 » ?
aurait dû être :
Comment expliquer la présence de Jean Réno ?

Sauf peut-être dans « Léon » dans lequel il est parfait dans son rôle de demi débile (à tel point qu’on se demande s’il s’agit vraiment d’un rôle de composition), dans « Subway » où il était assez crédible en batteur heureusement mutique (tchak poum), et dans « Le Dernier Combat » (rôle muet).

Tiens, que des films de Besson !

    90

    L'instant Educatif 05/12/2013

    Et comment expliquer que des films de Besson?

    103

    Pill Billiquita 06/12/2013

    Cette interrogation est également valable pour Besson : Comment expliquer la présence de Besson ?

100

Jean-Fabien 05/12/2013

C’est un peu pareil pour moi, le salaire que ma société me verse explique ma présence à la machine à café… sinon, je resterais dans mon lit (pas con le mec)

105

zapiro 05/12/2013

A la lecture de cet article je tiens à souligner la droiture de Dany Boon, Kad Mérad qui posent comme postulat la valeur du scénario avant le fric.Et je n’oublie pas non plus que Johnny Halliday n’aura tourné que dans des chef-d’oeuvres alors qu’il avait un besoin urgent d’acheter à boire.

106

Palluau 05/12/2013

Mais enfin, c’est quoi le message ? Je comprends pas

    96

    L'instant Educatif 05/12/2013

    C’est pourtant simple, plus les films sont nuls, plus les acteurs demandent de l’argent pour y figurer. Un film de qualité se reconnait au fait que les acteurs y jouent gratuitement, ou même, donnent de l’argent pour pouvoir y figurer.
    « Cela n’est pas possible! » me direz-vous;
    Je vous répondrai que : « Si! »;
    Mais seules quelques productions atteignent un tel niveau. C’est le cas des oeuvres de Jacquie et Michel qui ont récemment eu l’honneur de la visite d’Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif national.

83

Orior 05/12/2013

Ce phénomène est à ce point préoccupant que certains acteurs finissent que par jouer dans des mauvais films.
Mais l’article n’explique pas la présence de certains mauvais acteurs dans des très mauvais films. Par exemple, est ce que quelqu’un peut m’expliquer la présence de Christophe Lambert dans Vercingétorix ?

92

Popars 05/12/2013

Cyril Hanouna approuve cet article

    101

    Cyril H 05/12/2013

    Et quand il pète il troue son budget…

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *