Nicolas Sarkozy ovationné une nouvelle fois lors d’un dîner en famille

39 Publié le 10/12/2013 par La Rédaction

Dimanche soir, au domicile de Carla Bruni-Sarkozy, villa Montmorency dans le 16e arrondissement de Paris, l’ancien chef de l’état, présent dans la salle à manger, a été très applaudi. Dès son arrivée à table, ce dernier, tout sourire, a été ovationné, ses trois fils et sa femme scandant « Nicolas ! Nicolas ! » et se bousculant pour l’embrasser et le prendre en photo. L’ancien occupant de l’Elysée n’en est pas à son premier succès du genre puisqu’il a déjà connu tel phénomène lors d’une séance de vélo avec des amis à Boulogne (Hauts-de-Seine) le 9 octobre.

Dimanche soir, au domicile de Carla Bruni-Sarkozy, villa Montmorency dans le 16e arrondissement de Paris, l’ancien chef de l’état, présent dans la salle à manger, a été très applaudi. Dès son arrivée à table, ce dernier, tout sourire, a été ovationné, ses trois fils et sa femme scandant « Nicolas ! Nicolas ! » et se bousculant pour l’embrasser et le prendre en photo. L’ancien occupant de l’Elysée n’en est pas à son premier succès du genre puisqu’il a déjà connu tel phénomène lors d’une séance de vélo avec des amis à Boulogne (Hauts-de-Seine) le 9 octobre.

Un public unanime

Dimanche, tout au long d’un dîner de famille qui aura duré près d’une heure et demie, les proches de M. Sarkozy ont enchaîné les louanges et les clins d’œil à l’action politique de l’ex-président, avec la complicité des autres convives, à commencer par le couple Balkany, arrivé au moment du plat de résistance.

Au milieu de la soirée, Carla Bruni-Sarkozy, l’ex-Première Dame, a même entonné une chanson à la gloire de son mari « Et Lui, le président qui me plaît, que j’aime tant, je l’attends, encore 4 ans » fait la chanson. Et l’ensemble des participants au repas de crier de joie.

« Raymond, pas François ! »

Plus tard, c’est Pierre Sarkozy, le fils aîné du malheureux perdant de l’élection présidentielle de 2012, qui a pris la parole : « Nelson Mandela est mort il y a quelques jours. Mais l’espoir survit toujours grâce à Nicolas Sarkozy. Cet homme, mon père, a le sens de la patrie, du sacrifice. Je l’aime. Je l’aime en tant que père mais je l’aime aussi et surtout en tant qu’homme d’Etat. Putain je t’aime Papa… » a-t-il déclaré en fondant en larmes juste avant d’animer la soirée avec un mix de musique électro-hip-hop.

Après ces festivités, le ton est redevenu solennel lorsque Jean Sarkozy, le second fils de l’homme politique, a entrepris de déclamer un florilège des plus belles déclarations de son père, tics gestuels à l’appui. Une performance saluée et applaudie par la totalité des personnes présentes à table.

Au moment de quitter la scène peu après cette prise de parole hommage, Nicolas Sarkozy a reçu une brassée de roses blanches jetées par ses proches du bout de la table. Après le salon, M. Sarkozy devrait, à son retour d’Afrique du Sud , entamer une tournée dans les autres pièces de son domicile où l’accueil sera normalement tout aussi chaleureux. Un passage par la salle de bain pour se raser est prévu.

La Rédaction

Photo: EdStock/Rufstek/iStock

Publicité
Publicité