L’ours bipolaire est désormais une espèce en voie de disparition

55 Publié le 12/12/2013 par La Rédaction

Surnommé « l’instable du Grand Nord », l’ours bipolaire vient d’être ajouté à la liste rouge des espèces menacées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). A l’heure actuelle, il resterait moins de 300 spécimens de cette espèce qui survit dans les régions arctiques et dont le comportement parfois irrationnel joue contre sa préservation.

Surnommé « l’instable du Grand Nord », l’ours bipolaire vient d’être ajouté à la liste rouge des espèces menacées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). A l’heure actuelle, il resterait moins de 300 spécimens de cette espèce qui survit dans les régions arctiques et dont le comportement parfois irrationnel joue contre sa préservation.

Auto-destruction

L’ours bipolaire, animal étrange aux agissements parfois incompréhensibles évoquant à la fois la mère de famille en plein baby blues ou le trader excessivement euphorique, vit exclusivement sur la banquise. Selon l’UICN, il reste aujourd’hui moins de 300 spécimens, qui vivent de manière solitaire sur la glace.

Parmi les facteurs qui ont provoqué le déclin des populations d’ours bipolaires, il y a évidemment le braconnage et la perte des habitats naturels. Mais la cause principale de sa lente disparition reste le comportement même de l’ours bipolaire que les experts de l’UICN jugent « totalement imprévisible et préjudiciable pour l’ espèce même ».

Car cette espèce serait la moins adaptée à la survie en milieu hostile, toujours selon l’UICN : « Les ours bipolaires sont souvent dépressifs. Ils manquent d’appétit et d’intérêt pour la chasse qui est nécessaire à leur survie. Il arrive parfois qu’ils fassent preuve d’une grande anxiété et de haine envers eux-mêmes. Autant d’éléments qui les transforment en maillons faibles de la zone arctique. » explique Lana Purlac, de l’organisation.

Mais à tous ces handicaps, il faut ajouter également le caractère des ours bipolaires : « Ils ont de très fortes manies, parfois violentes. Ils peuvent passer des semaines à frapper la banquise avec leurs pattes, juste par obsession. Dans les cas les plus graves, certains sont victimes de délires et se focalisent sur des théories du complot au sein du cercle polaire. C’est une perte de temps et d’énergie considérable pour tout prédateur de ce genre. » précise également l’expert de l’UICN.

Encadrer l’espèce

Pour aider à combattre la disparition progressive de l’ours bipolaire, les organisations de défense des animaux militent intensément pour la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’espèce : « C’est difficile pour nous d’être dans cette situation. Déjà qu’on a du mal à protéger les animaux de l’homme, mais si en plus il faut demander aux pouvoirs publics de protéger une espèce contre elle-même, c’est très dur à faire passer comme idée. » nous explique un cadre de l’association PETA avant de conclure : « L’idéal serait peut-être de transférer les derniers ours bipolaires dans des instituts spécialisés pour qu’ils soient encadrés, quelque chose comme un zoo dans l’esprit. »

La Rédaction

Illustration : iStock / RobertScottJacobs / IRCrockett

Publicité
Publicité

55 avis éclairés

173

Orthie 04/02/2014

Une fois encore, le sort dramatique et l’absence de protection des oursin autistes du Tadjikistan est passé sous silence… Que fait WWF?

159

riri 23/01/2014

l’ours bipolaire en plein burn out……Mais que font les psys?

219

Docteur FOLAMOUR 16/12/2013

Dans un monde multipolaire, l’ours bipolaire a perdu sa polaire…
Moralité : il ne faut pas vendre la bimolaire de l’ours monopolaire, avant de l’avoir arrachée

    171

    psiam 20/01/2014

    amoralité: le braconneur monoplaire d’ours n’a qu’a bien se tenir, s’il veut la peau (puis la dent) de l’ours bipolaire… et, dans un monde multipolaire, on préferera les chasseurs bipolaires pour ce genre de safari…

195

elioton 14/12/2013

la vérité, je vais vous la dire: les ours sont blancs parce que ce sont de VIEUX ours.
Quand l’ours brun sent ses poils blanchir avec l’âge, il se précipite vers les régions polaires. Ainsi il cesse d’être à la charge de sa communauté oursine. On dit alors qu’il est à l’arctique de la mort.

146

Captain Igloo 14/12/2013

On en parlait cette semaine avec Croustibat, pas étonnant quand on voit que le même chose est arrivée au Bambypolaire et au Pin Gouine.

148

Arretons la psychologie à outrance 13/12/2013

Il n’est pas bipolaire, il a juste un problème d’addiction.

Dur de résister avec toute cette neige autour…

169

Mr Plus 13/12/2013

Ce que le Gorafi ne dit pas c’est que le plus grand symptôme de leur instabilité mais également cause n°1 de leur rapide disparition est leur caractère si particulier qui les pousse à passer sans cesse d’un pôle à l’autre, du pôle nord au pôle sud et vice et versa, d’où leur nom d’OURS BIPOLAIRES, sans se préoccuper d’avantage des dangers qui jalonnent la longue route de leur migration permanente se faisant ainsi souvent renverser sur les routes par les chauffards sud-américains, violer et découper par les sérial killers quand ils traversent les états unis en stop ou mourant tout simplement d’insolation avec leur épaisse fourrure quand ils traversent la vallée de la mort.

175

Nordstrom 13/12/2013

Cet article me semble être un fake. En effet le trouble bipolaire ne concerne que les humains,cette association PETA ne me semble pas sérieuse.
Car tout le monde sait que l’ ours Bipolaire disparaît à cause de sa fourrure.C’ est la seule, à ma connaissance,qui soit fourrée des 2 côtés.Un manteau avec une fourrure d’ours Bipolaire a aussi la doublure en fourrure. Je le sais bien car je possède un de ces manteau, acheté il y a fort longtemps à un ancien président de la république, lui même ami avec un grand chef Inuit.

    169

    Lizzie Borden 05/02/2014

    Le fait même qu’elle soit fourrée des deux côtés ( la fourrure, la vie privée de l’ourse bipolaire ne me regardant pas) est certainement une des causes de son instabilité: ça la gratte!

150

br 12/12/2013

L’ours bipolaire, autrement appelé ours gland, deviendra-t-il un jour un ours bien ?

165

Vladimir Lénine 12/12/2013

Yzonka leur donner des boussoles, comme ça y retrouveront le nord et des couvertures en « polaire », comme ça y pourront attendre le cul au frais sur la banquise que les phoques leur sautent dans la gueule.
Et puis franchement QUI a besoin de ces ours ? S’il n’y en avait plus PETA(sse) ne nous les briserait plus.
J’ai dit.

150

Un cri dans la nuit 12/12/2013

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!

159

Darkmaninof 12/12/2013

Bin ouais,maintenant on s’étonne.Mais en 82 déjà,Cousteau y disait qu’avec tous ces phoques sur la banquise,les nours y z’allaient finir bi,au moins .

167

jeanb 12/12/2013

J’ai trouvé mieux que l’ours bipolare : l’acteur tripolaire: Paul Walker : Rapide, Furieux… et Mort!

162

Cold Finger 12/12/2013

Pour les sauvegarder, une seule solution : un pont aérien pour leur permettre de gagner l’autre pôle (sud). Selon Ursine Miel, paléontologue au Muséum national d’histoire naturelle, c’est en effet l’impossibilité de se rendre en Antarctique qui est à la base des troubles du comportement des ours bipolaires : « Depuis la fin de la dernière période glaciaire, il leur est devenu impossible d’assumer leur bipolarité en plein jour. La fonte des glaces a coupé les ponts de communication d’un pôle à l’autre. »

Certains ours bipolaires ont tenté l’aventure au cours des années 70, s’essayant à rejoindre l’Antarctique en stop, vêtus de pantalons « pattes d’ours » et de chemises à motifs, les oreilles dissimulées sous des bandanas chatoyants. Aucun n’a réussi. La plupart sont morts en cours de route; certains se sont clochardisés, d’autres ont étés obligés de se prostituer – on raconte que c’est l’un d’entre eux qui aurait inspiré à Lou Reed son succès « Walk on The Wildlife Side ».

Du côté de PETA, on estime que seule une mobilisation de la communauté internationale peut encore sauver les ours bipolaires : « Comme l’abeille de Cadix qui a des yeux de velours, l’ours bipolaire est un indicateur biologique. Albert Einstein lui-même ne disait-il pas que ‘si l’ours bipolaire vient à disparaître, qui nous débarrassera de Jean-Louis Étienne ?’ Permettre à l’ours bipolaire de recoloniser l’Antarctique doit devenir un objectif pour la prochaine conférence de Paris sur le climat, en 2015. »

178

Un pour tous 12/12/2013

C’est le mariage pour ours, bi, polaires qui s’est attaqué au fondement même de leur société.

167

Mr Plus 12/12/2013

Ce que le Gorafi ne dit pas c’est que le plus grand symptôme de leur instabilité mais également cause n°1 de leur rapide disparition est leur caractère si particulier qui les pousse à passer sans cesse d’un pôle à l’autre, du pôle nord au pôle sud et vice et versa, d’où leur nom d’ours bipolaires, sans se préoccuper d’avantage des dangers qui jalonnent la longue route leur migration permanente se faisant ainsi souvent renverser sur les routes par les chauffards sud-américains, violer et découper par les sérial killers quand ils traversent les états unis en stop ou mourant tout simplement d’insolation avec leur épaisse fourrure quand ils traversent la vallée de la mort.

136

Lifou 12/12/2013

Pourtant, il est au top dans chacun des pôles avec son biotope…

157

Paul-Victor Emile 12/12/2013

Et si on faisait bascluler le champ de 90 degrés ? En gros le pôle nord se retrouverait sur l’équateur, ce qui guérirait instantanément les ours de leur psychose maniacodépressive en les rendant tout simplement schizophrènes.

    176

    Paul-Victor Emile 12/12/2013

    Le champ magnétique bien sur.

190

pedrito 12/12/2013

Cet article est un ramassis de contre-vérités et d’approximations peu scientifiques. L’ours bipolaire, comme son nom l’indique, est un ours migrateur qui niche alternativement au pôle nord et au pôle sud. Ces dernières années sa migration a été perturbée par les une décision inique de la commission de Bruxelles qui a autorisé sa chasse sur le territoire européen.

    166

    Père Ruchaud 12/12/2013

    je confirme. Les ours bipolaires n’ont pas disparus, ils sont simplement partis vers l’antarctique. Seuls les grands malades n’ont pas fait la migration, ce qui explique leur petit nombre et leur santé déficiente.

156

Karl Lactaire 12/12/2013

Je connais une demoiselle qui a cycliquement ses ours mal léchés. Ça la met de mauvaise humeur.
Ça aurait un rapport ?

    161

    jéglisséchef 12/12/2013

    Oscar du bon goût.

      170

      Pollu X 12/12/2013

      Os court du bon gars,
      bon cou du ossegor

      157

      Pill Bill gna gna 12/12/2013

      Je ne sais pas s’il y a un « RAPPORT » pendant cette période précise mais une chose est sûre : Faire les choses dans les règles évite de se retrouver dans la merde…

      Ai-je l’Oscar des meilleurs dialogues ?

        169

        Tous chez rectal 12/12/2013

        Merci de m’avoir fait exploser de rire en plein milieu de la bibliothèque, je suis bien passé pour un con.

        Sinon d’habitude « Je ne veux pas de robes quand j’ai mes aigles ». Non non, ceci n’est pas une contrepèterie.

    166

    Lamaneur 12/12/2013

    Ça dépend quel rapport tu as avec la demoiselle, of course !

156

zapiro 12/12/2013

Envoyons les en antarctique. Ainsi ils sauront pourquoi ils sont bi-polaires car le drame de cet ours aujourd’hui c’est le manque de compréhension de son statut de bipolaire au pôle nord.

162

br 12/12/2013

Je connais un ours bipolaire… Enfin, je ne devrais pas en parler ici… Il est… Il est très instable. Sa famille le prend de haut mais essai de ne rien laisser paraître. Lui les trouve très hypocrite, car il n’aime pas être mis dans des cases. Il croit que chaque ours polaire peut changer et devenir un ours bien.

170

superironspiderbatman 12/12/2013

Un ours biploaire ?
Du pôle nord au pôle sud , cela fait une sacrée migration Il passe par ou ?

    147

    Pill Bill Magma 12/12/2013

    Il passe par le centre : Syndrome du panda…

161

jéglisséchef 12/12/2013

On comprend parfaitement que être bi et polaire simultanément peut poser quelques problèmes. Se taper un glaçon manqué et un phoque assumé conduit inévitablement au dépérissement.

167

zapiro 12/12/2013

Freud et Lacan s’étaient penchés sur ce problème sans trouver la solution. Hélas préparons nous au pire.

    194

    jéglisséchef 12/12/2013

    Lacan était de Bière ( Vaud) et Freud on est pas sûr. Ce qui explique qu’on ait eu l’air , mais pas la chanson.

155

khemphoud 12/12/2013

Et l’ours bi polaire ? personne n’en parle alors que lui est nettement plus menacé.

    158

    Franck 12/12/2013

    En général dans les commentaires, je trouve toujours un champion du jour. Aujourd’hui c’est toi.

      150

      Pip Bip bip bip 12/12/2013

      Et l’ours Bip horaire personne n’en parle non plus à part le 3699.

169

Orior 12/12/2013

« certains sont victimes de délires et se focalisent sur des théories du complot au sein du cercle polaire »
C’est parce qu’ils cherchent un complot dans un coin du cercle !

    183

    zapiro 12/12/2013

    Equipons les de fusils à tirer dans les angles.

    182

    koko 12/12/2013

    arrête donc de t’attaquer à la quadrature du cercle polaire et sache que tout augmentant sur cette terre, notre ours ne s’y retrouve plus avec un PI qui est passé à 3,17 depuis peu. Rien que pour cela, j’adhère à l’idée d’un statut d’OURS BINAIRE qui serait estampillé d’un « 0 » pour les mâles et d’un « 1 » pour les femelles …

172

Chloé 12/12/2013

5000 spécimens qui vivent cachés dans les forêts sur la banquise…. Euhhhh >:/

Ils sont vraiment bizarres ces ours bipolaires.

    157

    Chloé 13/12/2013

    Ben voilà, le Gorafi a corrigé l’article et maintenant mon éclairement n’est plus du tout avisé. C’est malin….

163

Orior 12/12/2013

Je propose de surdoser les saumon aux anti-dépresseurs, avec un double effet : d’une aprt les saumons seront enchantés de se faire dévorer pour les ours et d’autre part, on pourrait enfin traiter ces spécimens en leur redonnant goût de la nourriture.

Le seul risque estt d’obtenir à la fin des ours bipolaire accroc eux anti-dépresseurs, ne pensant qu’à chasser et manger des saumons.

    165

    zapiro 12/12/2013

    1) Buissière tu nous gave avec cette pub imposée.2) Les ours bipolaires ne mangent pas de saumon. Il faut leur donner les anti-dépresseurs dans des boulettes de mie de pain ou dans des phoques.C’est facile à comprendre ça, non?

      171

      Chloé 12/12/2013

      Buissière est le fils caché de Scott Tracy des Thunderbirds et de Dolly Parton. Faut pas trop lui en vouloir…

        173

        jéglisséchef 12/12/2013

        Il est Bi Scott Tracy ou c’est du pain frais ?

    204

    jéglisséchef 12/12/2013

    Le Grizzly est à l’Ours bipolaire ce que le saumon est au phoque. Pas grand chose.

176

tonetono 12/12/2013

300 spécimens selon la préfecture, 5000 selon Mélenchon.

165

Amon 12/12/2013

C’est du grand art voire dada. Bravo pour votre imagination délirante qui remplace à merveille le flot d’inepties qui déferle quotidiennement sur nos ondes et dans les jités.
Mon préfèré reste quand même :
Paradis : Mandela et Paul Walker se mettent d’accord sur qui prend le lit du haut.
Du pur génie.

    149

    zapiro 12/12/2013

    Tout tant qu’Amon trouvera ça drôle.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *