Les États-Unis vivront le reste de l’année à crédit

30 Publié le 06/01/2014 par La Rédaction

D’après les données de l’ONG Global Footprint Network, les ressources terrestres que les États-Unis peuvent renouveler en une année viennent de se terminer si l’on se base sur la consommation des Américains depuis le 1er janvier.

D’après les données de l’ONG Global Footprint Network, les ressources terrestres que les États-Unis peuvent renouveler en une année viennent de se terminer si l’on se base sur la consommation des Américains depuis le 1er janvier.

Besoin de 27 planètes pour finir l’année

Cette année, le pays de l’oncle Sam bat des records en creusant à la vitesse de l’éclair sa « dette écologique ». Et pour John Nudge, le porte-parole de l’ONG, les raisons d’un tel excès sont évidentes : « Les gens ont pas mal fait la fête après le réveillon. Il y a eu une grande consommation de viande et de poisson. Beaucoup de carburant utilisé aussi pour se rendre en soirée. Et le résultat est qu’on en est là aujourd’hui today. »

L’année dernière, ce « Jour du dépassement » ou « Overshoot day » était tombé le 20 août à l’échelle de la planète. Et cette date symbolique arrive fatalement de plus en plus tôt chaque année. Mais ce millésime semble particulièrement inquiétant selon l’ONG : « Le 6 janvier, c’est un peu tôt quand même. En 2013, les États-Unis consommaient à eux seuls les ressources d’environ 4 planètes et demie. Pour 2014, les Américains vont devoir utiliser pas moins de 27 planètes pour terminer l’année. » explique John Nudge.

La pente qui glisse

Cette crise de la « dette écologique » grandissante risque même de s’aggraver au cours du XXIe siècle selon les estimations de Global Footprint Network : « Actuellement, les États-Unis compensent leur surconsommation par la sous-consommation d’autres pays plus sages comme le Danemark ou la Somalie. Mais quand ces pays se mettront à dépenser normalement leurs ressources, alors les États-Unis seront dans l’obligation de consommer leurs stocks de denrées alimentaires ou leurs matières premières de 2050. »

La Rédaction

 

Illustration: iStock / BrianBrownImages

Publicité
Publicité