Samy Nacéri donne son nom à une cellule de garde à vue

74 Publié le 16/01/2014 par La Rédaction

Afin de célébrer sa dixième garde à vue dans ses locaux, un commissariat parisien a tenu à distinguer l’acteur Samy Nacéri pour l’ensemble de son œuvre. Interpellé avec une ancienne compagne pour « violences réciproques », l’acteur était présent pour inaugurer en personne la toute nouvelle cellule flambant neuve baptisée à son nom.

Afin de célébrer sa dixième garde à vue dans ses locaux, un commissariat parisien a tenu à distinguer l’acteur Samy Nacéri pour l’ensemble de son œuvre. Interpellé avec une ancienne compagne pour « violences réciproques », l’acteur était présent pour inaugurer en personne la toute nouvelle cellule flambant neuve baptisée à son nom.

Révélé par Luc Besson dans la série des Taxi, Samy Nacéri accumule les démêlés avec la justice depuis plusieurs années. L’acteur affirme que ses écarts de conduite l’ont peu à peu amené à tisser des liens cordiaux avec les forces de l’ordre. « Avec le temps, c’est presque la famille » déclare-t-il non sans une touche d’ironie après avoir dévoilé la plaque en métal portant l’inscription « Cellule Samy Nacéri ».

Toute la brigade était réunie pour célébrer un de ses plus célèbres et fidèles détenu. « C’est que Samy est presque ici comme chez lui, il a ses marques, ses habitudes » répond un jeune officier encore sous le coup de l’émotion. «Il sait qu’on est toujours ravis de l’accueillir. On n’avait même pas touché à ses affaires depuis son dernier passage» ajoute-t-il.

Initiée par le préfet de Paris, cette inauguration fait partie d’un plan visant à rendre un visage plus humain à la police de Paris. « Certains pourront se targuer d’avoir passé une nuit dans la cellule d’une célébrité, ça permet de détendre et de combattre les clichés sur l’incarcération » commente le commissaire Girotti qui se félicite déjà de la réussite future de l’opération. Le commissaire donne d’ailleurs rendez-vous le mois prochain pour l’inauguration de la « Cellule de Dégrisement Nicolas Bedos ».

La Rédaction

Photo: Bunyos / iStock/ Olivier Strecker/ wikicommons

Publicité
Publicité