À court d’idées contre le chômage, le gouvernement fait appel aux scénaristes de Plus belle la vie

49 Publié le 21/01/2014 par La Rédaction

Face à la lutte contre le chômage, le gouvernement reconnaît avoir tout tenté et manqué d’imagination. Cependant, tout n’est pas perdu, affirme-t-il. Ainsi, l’imagination débordante des scénaristes de la série télévisée à succès « Plus Belle la Vie » pourrait être mise à contribution pour trouver de nouveaux moyens de luttes efficaces. Reportage.

Depuis cinq ans, Julie Chambrand est scénariste pour « Plus belle la vie », série à succès de France Télévision. Aujourd’hui, elle et plusieurs de ses partenaires d’écriture ne vont pas plancher sur une nouvelle péripétie de la série, mais imaginer un nouveau moyen de lutte contre le chômage et ce, sous le  haut patronage du Premier ministre et du ministère du travail. « C’est vrai qu’on est jamais à cours d’idées dans notre travail. C’est devenu une sorte de gymnastique, les idées viennent parfois naturellement ». Un foisonnement d’idées qui intéresse fortement le gouvernement.

Et pour cause, depuis quelques mois, le gouvernement semble bien démuni face à un chômage qui refuse de baisser et une crise qui s’éternise. « Nos fonctionnaires n’ont tout simplement pas assez d’imagination » commente-t-on dans les couloirs du ministère du Travail. « On a plus d’idée, on a beau tout essayer, se retourner le cerveau, s’aérer, plus rien ne sort » se lamente un conseiller de Michel Sapin. « Dès lors, nous nous sommes demandés : qui a des idées aujourd’hui en France et où peut-on les trouver ?» explique Michel Sapin, très impatient.

Des stages de travaux en commun vont ainsi être organisés, permettant ainsi aux scénaristes de la série télévisée d’expliquer les méthodes ingénieuses de brainstorming aux fonctionnaires. « On a hâte de commencer » raconte la jeune scénariste. « Tellement de choses à explorer et à raconter », même le gouvernement a clairement précisé qu’il serait difficile de faire mourir, rendre amnésique ou simplement kidnapper 3 millions de chômeurs d’un coup.

La Rédaction

Publicité
Publicité