Les prompteurs de France-Télévision en grève refusent d’être associés aux propos de Patrick Montel

54 Publié le 18/02/2014 par La Rédaction

Des prompteurs de France-Télévision refusent toujours de reprendre le travail suite à plusieurs déclarations de Patrick Montel à l’antenne cette semaine. Le mouvement qui dure depuis deux jours pourrait paralyser la diffusion des Jeux Olympiques de Sotchi. Et le mouvement semble être parti pour durer, à en croire les nouvelles déclarations d’un vieux prompteur qui a souhaité s’exprimer au nom de ses collègues. En cause, les remarques excessivement chauvines, ou bien les coups de gueule absurdes à répétition de Patrick Montel avec lesquels les prompteurs disent vouloir prendre leurs distances.

Un des prompteurs explique ne plus vouloir faire défiler des phrases comme « C’est toute la France qui pleure ce soir », ou « On se souvient de la dernière médaille française dans cette épreuve en 1988 » sur son écran. Il souhaite aussi exprimer son indignation après les propos violents de Patrick Montel à l’encontre de deux journalistes. « Quand on s’attaque à un journaliste, on s’attaque à tous les types de journalistes » a affiché sur son écran le prompteur, visiblement très remonté.

Celui qui dit avoir survécu à l’enthousiasme de l’équipe de France TV devant les exploits d’Armstrong pendant plus de 6 ans souhaite faire jouer aujourd’hui son droit de retrait. « Cet homme est capable de dire une chose, et son contraire cinq minutes plus tard, c’est insupportable, je n’arrive plus à suivre le rythme » explique le prompteur excédé. « Des appareils de marque chinoise, voilà qui explique tout » aurait répondu le commentateur sportif en privé avant d’ajouter « Et ce n’est pas une sale machine qui va me dicter ce que je dois dire ».

L’affaire tombe au plus mauvais moment pour France TV qui a mobilisé toutes ses équipes pour couvrir les épreuves de Sotchi. « La direction pense avoir trouvé la parade en faisant croire que les épreuves sont annulées à cause du mauvais temps, d’un prétendu brouillard » explique le prompteur qui ajoute que la chaîne chercherait à engager à bas prix du petit personnel qui tiendrait de grands panneaux plastiques pour les remplacer.

La Rédaction

Photo: Capture d’écran Twitter

Publicité
Publicité