Une vieille chaîne hi-fi commence à suspecter que son propriétaire la trompe avec des appareils plus modernes

45 Publié le 24/02/2014 par La Rédaction

Après plus de vingt ans de vie commune, l’idylle entre un propriétaire et sa vieille chaîne hi-fi pourrait prendre fin suite aux récentes suspicions de cette dernière. Des soupçons d’adultère et de tromperie sur le point d’être confirmés par de nombreux indices qui laisseraient penser que son propriétaire écouterait de la musique sur des supports plus modernes.

Après plus de vingt ans de vie commune, l’idylle entre un propriétaire et sa vieille chaîne hi-fi pourrait prendre fin suite aux récentes suspicions de cette dernière. Des soupçons d’adultère et de tromperie sur le point d’être confirmés par de nombreux indices qui laisseraient penser que son propriétaire écouterait de la musique sur des supports plus modernes.

La vieille machine se souvient de sa première rencontre il y a plus de vingt ans avec Simon, son futur propriétaire à l’époque. « Il m’avait repérée dans une boutique et a été tout de suite séduit par mon charme asiatique » raconte-t-elle en faisant clignoter toutes ses diodes. « Il était revenu le soir même en brisant une fenêtre pour m’emmener avec lui ». L’appareil garde un souvenir ému de ses années passées au coté de Simon, évoquant les premières émotions musicales partagées, et les périodes plus difficiles . « Le plus dur à vivre a sans doute été sa période Mylène Farmer » se souvient-elle.

Puis, la chaîne hi-fi raconte l’usure du quotidien, du temps qui passe et avec elle l’arrivée des premiers soupçons de tromperie. « Simon a commencé à être de plus en plus distant » explique-t-elle avec des trémolos dans la voix. «  Il était de moins en moins souvent disposé à insérer un disque dans mon lecteur » ajoute l’appareil avant de préciser «  Alors qu’au début de notre relation, c’était plusieurs fois par jour. Il ne pouvait pas se retenir et restait obsédé par ma lentille ».

L’appareil dit avoir réussi à faire tenir son couple aussi longtemps au prix de nombreuses concessions. « Il faut savoir faire des compromis. Je voyais bien qu’il avait envie d’aller vers une technologie plus moderne » explique-t-elle en racontant comment elle a accepté par amour de laisser entrer un ordinateur portable dans la vie de Simon. « J’ai même accepté plusieurs fois de me brancher avec cet appareil pour lui faire plaisir » ajoute-t-elle avec dégoût.

La chaîne hi-fi dit aujourd’hui n’avoir plus aucun espoir de redevenir aux yeux de son propriétaire celle qu’elle était il y a vingt ans. « Je ne peux pas rivaliser avec les nouvelles générations » lâche-t-elle, dépitée. « C’est juste difficile de se voir remplacée par un petit gadget en plastique » ajoute-t-elle en évoquant une nouvelle relation secrète que Simon entretiendrait avec son téléphone portable.

La Rédaction

Publicité
Publicité