La Chine se dit prête à expliquer pourquoi il est inutile de résister

69 Publié le 26/02/2014 par La Rédaction

La 1ère puissance commerciale du monde a décidé de mettre de l’eau dans son alcool de riz. Généralement peu encline à justifier ses choix, la Chine vient de changer son fusil d’épaule à l’occasion d’une allocution solennelle de Xi Jinping, le président chinois.

La 1ère puissance commerciale du monde a décidé de mettre de l’eau dans son alcool de riz. Généralement peu encline à justifier ses choix, la Chine vient de changer son fusil d’épaule à l’occasion d’une allocution solennelle de Xi Jinping, le président chinois. Ce dernier s’est en effet déclaré favorable à un dialogue multilatéral pour démontrer en quoi toute obstination contre l’expansion de la puissance de son pays est vaine.

Pédagogie, pédagogie, pédagogie

« Il est très important de discuter avec nos partenaires et en particulier ceux que nous avons vocation à soumettre à terme. » déclare le chef d’Etat chinois dans sa volonté d’installer un cadre de confiance avec les autres pays.

C’est lors d’une conférence sur l’avenir de la Chine que Xi Jinping s’est adressé aux autres dirigeants du monde entier. C’est dans ce cadre là qu’il a fait preuve d’écoute et de bienveillance à l’intérieur même de sa fermeté. « L’Europe, l’Amérique du Sud mais surtout les États-Unis doivent comprendre que le vent a tourné. La Chine sera l’Amérique de ce siècle, voire de ce millénaire. Il est temps de le comprendre et je me tiens à la disposition de mes homologues pour leur expliquer le pourquoi du comment. » affirme M. Xi.

Ce dernier a ensuite expliqué les outils qu’il est en mesure d’utiliser pour expliquer que toute résistance s’avère futile et contre-productive : « Nous possédons de nombreux Power Point qui expliquent clairement pourquoi aucune sortie positive n’est possible pour toutes les autres nations. Nous allons également mettre à disposition de nombreux formateurs issus de nos écoles de commerce et de marketing et que nous enverrons dans chaque ambassade ou consul se trouvant sur notre territoire. »

Réactions partagées

La déclaration du leader chinois a très vite suscité de nombreuses réactions diplomatiques. A commencer par bon nombre de dirigeants Africains comme c’est le cas de Denis Sassou-Nguesso, le président du Congo qui écrit via son porte-parole : « Nous sommes évidemment sur la même longueur d’onde que nos amis orientaux. De toute façon nous n’avons pas les moyens de résister et ne les avons jamais eu que ce soit avec eux ou avec n’importe quel autre pays. »

Côté Etats-Unis, on a également commenté la proposition chinoise. Évidemment avec beaucoup de rejet. Bill O’Reilly, célèbre présentateur conservateur sur la chaîne Fox News a pour sa part affirmé : « C’est une proposition à laquelle il faut bien sûr réfléchir. En retour je me tiens évidemment à la disposition des Chinois pour leur expliquer pourquoi il vaut mieux éviter de trop nous faire chier. »

La Rédaction

Publicité
Publicité