César 2014 : Cécile de France révèle quelques détails du premier moment gênant de la cérémonie

43 Publié le 27/02/2014 par La Rédaction

L’actrice belge qui animera la soirée vient de dévoiler une poignée d’éléments sur la séquence qui lancera officiellement cette 39e édition des César. Au programme, happening raté, public glacial comme à son habitude et gêne d’un invité de marque. Teasing.

L’actrice belge qui animera la soirée vient de dévoiler une poignée d’éléments sur la séquence qui lancera officiellement cette 39e édition des César. Au programme, happening raté, public glacial comme à son habitude et gêne d’un invité de marque. Teasing.

Une star américaine impliquée

A moins de quarante-huit heures de la cérémonie, les pronostics vont bon train mais ce qui retient l’attention aujourd’hui ce sont les révélations faites par la comédienne à la presse ce matin. A l’occasion d’une conférence officielle, Cécile de France a déclaré : « Normalement, le premier vrai malaise de la soirée devrait arriver quelques minutes après le discours d’ouverture de François Cluzet qui préside cette édition. Je ne peux pas vous en dire plus mais ça sera vraiment, vraiment embarrassant, pour le public dans la salle comme pour les téléspectateurs. »

Face à l’insistance des questions des journalistes à ce sujet, celle qui a brillé dans Haute tension ou Superstar a accepté d’en dire un peu plus : « Il y aura une référence à Julie Gayet et à sa liaison avec François Hollande. Peut-être même une chorégraphie exécutée moyennement et enfin, mais c’est encore en discussion, une star américaine qui ne comprend pas ce qui se passe autour d’elle. »

Concernant l’identité de cette star américaine, on peut en toute légitimité avancer le nom de Scarlett Johansonn qui doit recevoir un César d’Honneur à l’occasion de cette cérémonie. D’autres voix avancent le nom de Kevin Costner, déjà présent lors de l’édition précédente mais les observateurs affirment que M. Costner serait trop faible en ce moment pour encaisser une nouvelle cérémonie des César.

« Les malaises, c’est l’ADN des César »

Interrogée sur l’utilité d’un tel moment de malaise dès le début de la cérémonie, Cécile de France réplique sans sourciller : « Les malaises, c’est l’ADN des César. C’est l’essence même de la cérémonie. Les nominations, les prix, les remerciements, tout ça ce n’est que le papier cadeau autour du malaise général. Et puis c’est notre meilleur moyen de nous démarquer des Américains et des Oscars. »

La Rédaction

Illustration : Wikicommons / Bernard Boyé

Publicité
Publicité