Double vie – Un acteur porno renvoyé à cause de son activité de conseiller d’un ministère

88 Publié le 28/02/2014 par La Rédaction

Paris – Un acteur de film pornographique a vu sa carrière brisée dans le cinéma X après que ses employeurs ont découvert qu’il était en fait conseiller politique pour un ministre du gouvernement, à ses heures perdues. Le jeune homme est en colère, estimant qu’on ne doit pas juger quelqu’un pour une activité qui concerne sa stricte vie privée. Reportage.

Paris – Un acteur de film pornographique a vu sa carrière brisée dans le cinéma X après que ses employeurs ont découvert qu’il était en fait conseiller politique pour un ministre du gouvernement, à ses heures perdues. Le jeune homme est en colère, estimant qu’on ne doit pas juger quelqu’un pour une activité qui concerne sa stricte vie privée. Reportage.

Pour Adrian Luxx, tout a basculé le jour où son employeur, un important producteur de films X a découvert sa véritable identité, qu’il tentait de cacher à ses proches, à sa famille : conseiller au gouvernement. « J’ai tenté tout ce que j’ai pu pour cacher cette double vie » raconte le jeune homme effondré. « La politique, je faisais cela sur mon temps libre, c’est juste une passion, je pensais que les gens seraient tolérants, que les mentalités avaient changé » Hélas, il n’en était rien.

Acteur de films pornographiques depuis 10 ans, Adrian s’était laissé tenter par une carrière dans le milieu trouble de la politique. Après quelques réunions informelles, il s’engage avec des militants et va gravir les échelons. Pour protéger sa famille et ses proches, il  décide alors de prendre le nom de Guillaume Chardons. « J’aimais ça, j’avoue. Je n’ai jamais ressenti une quelconque honte dans ce que je faisais. C’était de la politique, oui, voilà, rien de plus » se défend l’acteur. « Je me suis retrouvé dans le cabinet de ce ministre, il me commandait des rapports, plusieurs par mois, c’était grisant » raconte-t-il. « J’aimais aller au contact des gens, discuter, organiser, participer aux décisions du pays ».

Tout bascule pour Guillaume/Adrian quand, en décembre dernier, des acteurs de films X disent avoir vu des tracts du PS à l’intérieur de sa voiture. Certains ont des soupçons alors qu’entre deux prises, il tient des propos très politisés, affirmant que le rythme des réformes de François Hollande est un cap à tenir. Mais le pot aux roses est une clé USB oubliée sur un bureau. À l’intérieur, un des fameux rapports que Guillaume rédige pour le cabinet du ministre. Il est aussitôt renvoyé. « Ils avaient peur du scandale. Pour eux c’est tabou. On me mettait en garde contre les conséquences ».

Depuis son éviction des plateaux de films X, Adrian a repris son activité de conseiller et déjà rédigé plusieurs autres rapports. Il dit ne pas garder d’amertume, même si en privé il déclare avoir personnellement signé le rapport sur la fin du régime des intermittents du spectacle qu’il remettra au ministre aujourd’hui.

La Rédaction

Publicité
Publicité