NKM et Anne Hidalgo se bagarrent pour savoir laquelle des deux sauvera un enfant de la noyade

64 Publié le 03/03/2014 par La Rédaction

Paris – Violente bagarre hier entre les deux candidates à la mairie de Paris. En cause, le sauvetage d’un enfant qui venait de tomber dans un des étangs du parc des Buttes-Chaumont. Les deux femmes en sont venues aux mains pour savoir laquelle des deux le sauverait. Reportage.

Paris – Violente bagarre hier entre les deux candidates à la mairie de Paris. En cause, le sauvetage d’un enfant qui venait de tomber dans un des étangs du parc des Buttes-Chaumont. Les deux femmes en sont venues aux mains pour savoir laquelle des deux le sauverait. Reportage.

La campagne des municipales a pris un nouveau tour avec cette bagarre entre les deux candidates. Selon les premières informations, vers 15h, un enfant d’une dizaine d’années a fait une chute dans un des étangs des Buttes-Chaumont. Rapidement, les secours se sont organisés tandis que les deux candidates à la mairie de Paris se sont déplacées. Aussitôt, une violente dispute a éclaté. « NKM prétendait qu’elle l’avait vu en premier » a affirmé un témoin de la scène, encore choqué. « Non, Anne Hidalgo est arrivée en premier, madame Nathalie Kosciusko-Morizet est arrivée juste après » explique un autre témoin.

Les deux jeunes femmes, après avoir salué leurs partisans pour l’occasion, se sont dirigées alors vers l’étang du drame. « Il y a eu des mots échangés, puis des coups. Madame Hidalgo a retenu NKM par la manche, celle-ci a répliqué par un coup de pied ». Coups et insultes vont se succéder pendant plusieurs minutes, les deux femmes ne ménageant aucun effort. Un vacarme qui va presque couvrir les tristes appels à l’aide du jeune enfant qui lutte désespérément contre la noyade.

Un spectacle insolite que les pompiers, venus initialement pour aider à sortir l’enfant, vont finalement interrompre en s’interposant. De son côté, l’adjointe au maire de Paris soutient qu’elle est bien arrivée avant et propose pour cela de visionner les caméras de vidéoprotection.

De son côté, l’ancienne maire de Longjumeau a interprété ce geste comme un signe de fébrilité de la part d’Anne Hidalgo et a annoncé qu’elle allait rencontrer prochainement les parents meurtris, souhaitant qu’on pense d’abord à la victime. Une victime dont le corps n’a toujours pas été retrouvé, les recherches ayant reprises ce matin dès l’ouverture du parc.

La Rédaction

Publicité
Publicité