La NSA présente un devis au Sénat américain pour l’achat express de cent cinquante millions de dictaphones

31 Publié le 05/03/2014 par La Rédaction

Washington – Les révélations des écoutes secrètes de Patrick Buisson donnent des idées. Intriguée par le système d’écoute mis en place par l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, la NSA souhaite rapidement l’intégrer dans sa capacité d’écoute et de contrôle. Reportage.

Washington – Les révélations des écoutes secrètes de Patrick Buisson donnent des idées. Intriguée par le système d’écoute mis en place par l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, la NSA souhaite rapidement l’intégrer dans sa capacité d’écoute et de contrôle. Reportage.

Encore une victoire du savoir-faire français ! Tout juste découvertes par la presse, les capacités d’enregistrement du dictaphone ont déjà traversé l’Atlantique. Le patron de la NSA, soucieux de transparence, présentera cet après-midi un devis pour l’achat de cent cinquante millions de dictaphones. « On n’avait jamais pensé à ce genre de procédé. C’est tellement simple qu’un enfant sait s’en servir » plaide-t-il. Le procédé de mise en place reste lui aussi très simple et économe.« Nous avons investi plusieurs milliards dans des systèmes de surveillances et d’interceptions de conversations privées alors que ce petit gadget remplit sa fonction et coûte à peine une petite dizaine de dollars» compte-t-il plaider devant le Sénat. « Il suffira de se faire passer pour un agent du service des Eaux ou de l’Électricité, placer l’appareil dans chaque foyer américain et venir le récupérer quelques temps plus tard », précisant qu’un tel système pourrait être à loisir miniaturisé et amélioré au possible. La NSA souhaite désormais se rapprocher du gouvernement français pour qu’il remette les plans de fabrication du précieux objet. « On les a récupérés depuis trois mois déjà mais il y a des passages en français et nos analystes sont un peu perdus ».

La Rédaction

Publicité
Publicité