Jeux paralympiques : Après une grave chute, un athlète handicapé recouvre la vue

102 Publié le 10/03/2014 par La Rédaction

C’est peut-être un terrible mal pour un bien miraculeux. Le skieur alpin norvégien Adam Kaasen a été la victime d’une énorme chute lors de l’épreuve de descente dans la journée d’hier. Hospitalisé dans la foulée, son pronostic vital était encore engagé cette nuit.

C’est un terrible mal pour un bien miraculeux. Hier, lors de l’épreuve de descente en ski alpin, le norvégien Adam Kaasen a été la victime d’une violente chute. Hospitalisé dans la foulée, son pronostic vital était encore engagé cette nuit. Mais ce matin, le journal L’Équipe nous apprend que son état s’est stabilisé et que le sportif scandinave a même eu le droit à une petite surprise en reprenant conscience. Ce dernier a en effet retrouvé l’usage de ses yeux rendant ainsi des dizaines d’athlètes envieux et prêts à reproduire ce miracle. Récit.

Une incroyable succession d’événements

15h37 hier sur les pistes de Sotchi. Le jeune athlète paralympique de 23 ans gît sur la neige. Du sang lui sort de la bouche et des yeux. Il vient de subir un terrible choc, tête la première contre le sol. Les secours arrivent tout de suite, prennent plusieurs selfies à côté du corps du sportif puis l’emportent aux urgences de Sotchi.

Le diagnostic du personnel médical de Sotchi est clair : Adam Kaasen est Norvégien. Non seulement il est originaire d’Oslo, mais il souffre également d’un sévère choc crânien doublé d’une hémorragie cérébrale. Ses heures sont comptées.

Ce n’est qu’après avoir pris des dizaines d’autres selfies que l’équipe de chirurgiens du centre hospitalier entame en urgence une opération à crâne ouvert d’Adam Kaasen. Là encore, quelques autoportraits sur mobile sont pris et finalement l’hémorragie est stoppée grâce à l’adresse de Mikhaïl Sojev, le garagiste en chef de l’hôpital : « J’ai tamponné avec un vieux chiffon. Une fois le gros du sang enlevé j’ai soufflé dessus très fort pour sécher le tout », raconte-t-il avant d’ajouter, se voulant rassurant : « Ça va je crois. »

Ce matin, 9h32. Un homme prend un bol de céréales chocolatées à Quevilly. Pendant ce temps-là, à Sotchi, l’état de santé du skieur blessé semble se maintenir. Quinze minutes plus tard, alors que l’habitant de Quevilly rince son bol, le norvégien reprend connaissance. Et là…c’est la surprise.

En ouvrant les yeux, ce dernier se rend compte d’un imperceptible changement. Il distingue des formes, des couleurs, des textures et tout un tas d’autres éléments visuels aussi inédits qu’inintéressants. Adam Kaasen vient de recouvrer la vue après l’avoir perdue à l’âge de 4 ans lors d’une boum qui a mal terminé.

Des scientifiques prudents et des sportifs motivés

Après ce miracle scientifique, le corps médical cherche à garder son calme sans pour autant minimiser cet événement : « C’est plutôt incroyable même si ce n’est pas impossible. Le choc contre la neige a peut-être débloqué quelque chose. Ou alors c’est un effet secondaire des selfies. Il est trop tôt pour porter un jugement définitif sur le sujet », explique un vétérinaire de Sotchi.

Du côté des athlètes paralympiques on est avant tout heureux que le pire ait été évité. Et face à cette vue inexplicablement retrouvée, certains parlent même de marcher dans les traces d’Adam Kaasen : « S’il faut que je m’élance dans un ravin avec ma chaise roulante pour remettre la main sur mes jambes, alors je le ferai sans hésiter. C’est une lumière d’espoir pour tous les sportifs handicapés qui s’ennuient à Sotchi aujourd’hui. »

La Rédaction

Publicité
Publicité