Un militant anti-écologiste meurt découpé après avoir tenté de prendre d’assaut une éolienne

137 Publié le 18/03/2014 par La Rédaction

Un nouveau cap a été franchi aujourd’hui dans le combat pour l’environnement avec la mort d’un activiste anti-écologiste qui tentait de se hisser au sommet d’une éolienne pour y déployer une banderole. L’homme, qui a heurté une des pales de l’éolienne, serait mort sur le coup.

L’intervention prévue à 08h30 ce matin a semble-t-il rapidement tourné court après que les membres de l’association sur place ont constaté avoir perdu le contact avec leur collègue qui effectuait l’ascension de l’éolienne. « Nous avions pourtant répété l’opération avec lui en utilisant un ventilateur au ralenti comme maquette » raconte René Chiche, président de l’association des Chasseurs de la Baie de Somme (ACBS) qui a accepté de rencontrer la presse sur le site de la tragédie.

L’homme explique ne pas avoir choisi le site de Sailly par hasard pour mener son action. Située sur une aire d’autoroute, l’éolienne reste depuis sa construction en 1998 un sujet de discorde avec les écologistes de la région. « Une horreur qui défigure le paysage magnifique de l’autoroute A16 » explique l’activiste de 56 ans tout en vidant le cendrier de son véhicule tout terrain.

Le Don Quichotte des chasseurs

Rodolphe était un membre actif de l’Association . « Un bon chasseur » confie René. L’homme explique que l’intervention de ce matin avait pour but de prouver que son association avait les moyens de mener des actions coup de poing et d’interpeller les médias, à l’image de leurs adversaires Greenpeace.

Le président de l’ACBS dresse un bilan mitigé de son action et appelle les membres et sympathisants de la cause anti-écologiste à poursuivre le combat « pour que Rodolphe ne soit pas mort pour rien ». « La nature a eu l’un des nôtres, mais elle n’a pas gagné la guerre » conclut-il avant de déverser sur le sol le contenu des poubelles de l’aire d’autoroute.

La Rédaction

Publicité
Publicité