Une nouvelle rumeur prétend que les habitants du 9-3 sont sympas

77 Publié le 19/03/2014 par La Rédaction

Les maires du département de Seine-Saint-Denis sont en colère. Une nouvelle rumeur répandue par plusieurs réseaux sociaux laisse entendre que les habitants du département seraient « au moins sympas, voire plutôt accueillants ». Analyse.

Les maires du département de Seine-Saint-Denis sont en colère. Une nouvelle rumeur répandue par plusieurs réseaux sociaux laisse entendre que les habitants du département seraient « au moins sympas, voire plutôt accueillants ». Analyse.

La rumeur de trop pour les maires de Seine-Saint-Denis. Après les histoires de bus qui déverseraient des populations dans d’autres départements, internet, une fois de plus, affirme que les habitants du « Neuf-Trois » seraient sympas. « On n’en peut plus de ces racontars » affirme un maire contacté par la rédaction. « On passe notre temps à se battre contre ça, mais chaque fois, une nouvelle rumeur se lance sur internet » affirme-t-il. « L’autre jour, quelqu’un me racontait qu’il avait entendu cette histoire ahurissante que des gens se serraient les coudes et qu’il y aurait même de l’entraide dans les quartiers » souligne-t-il. « Comment peut-on se battre contre ça ? » soupire-t-il.

Depuis plusieurs mois, le Front national est accusé de propager une rumeur selon laquelle la Seine-Saint-Denis se débarrasserait d’un trop-plein d’immigrés dans d’autres départements. Mais cette nouvelle rumeur vient mettre à mal de nombreux clichés sur le « neuf-trois » et certains s’inquiètent déjà d’une récupération politicienne. Un habitant confirme. « J’ai peur de l’image que cela va encore donner de nous. Les journaux vont encore faire les gros titres, ça va jaser. ». Un autre accuse à nouveau l’abandon des politiques et l’absence d’une véritable politique de la ville. « Sympa, mais comment ça sympa ? Il existe tellement de définitions de « sympa ». Sympa gentil gentil ou sympa un peu bêta ? Et d’abord, pourquoi on serait sympa ? Avec qui ? C’est moi que tu traites de sympa ? » s’emporte un responsable d’association.

Mais certains tempèrent les accusations de sympathie sans pour autant les minimiser. Comme ce jeune homme vivant près de la Courneuve. Selon lui, la vie dans les quartiers aurait peut-être créé des liens entres les gens et les communautés, ce qui aurait provoqué plusieurs cas de sympathie. « Oui y’a des gens sympas, mais je dis pas qui. Moi j’suis pas une balance, j’suis réglo comme mec » affirme-t-il avant d’aider une dame âgée à traverser la rue. « Mais n’écrivez pas ça, les gens vont lire après que je suis sympa en fait ».

La Rédaction

Publicité
Publicité