Luc Besson se demande comment intégrer des ninjas et une dizaine d’Audi à son adaptation de Richard III

97 Publié le 25/03/2014 par La Rédaction

Le réalisateur et producteur français planche dur sur son dernier projet. Actuellement en écriture de Ricky 2+1, un reboot moderne de la célèbre œuvre de Shakespeare, celui à qui l’on doit Léon mais aussi la série des Transporteur, Hitman ou encore Taken 1 & 2, livre à Télérama une interview-confidence. 7ème art.

Le réalisateur et producteur français planche dur sur son dernier projet. Actuellement en écriture de Ricky 2+1, un reboot moderne de la célèbre œuvre de Shakespeare, celui à qui l’on doit Léon mais aussi la série des Transporteur, Hitman ou encore Taken 1 & 2, livre à Télérama une interview-confidence. 7ème art.

« Mon royaume pour une Audi TT ! »

Depuis le siège d’Europa Corp, sa société fondée en 1992, Luc Besson livre quelques détails de son futur long-métrage : « Je vais reprendre scrupuleusement l’intrigue d’origine de la pièce de Shakespeare qui se déroule au XVe siècle en Angleterre. Mais cette fois-ci la guerre qui fait rage entre Richard III et le futur Henri VII aura lieu entre Miami et Hong-Kong, en passant par Milan et Moscou. »

Une tragédie des temps modernes donc, à laquelle le réalisateur souhaite imposer sa patte : « Richard sera un maître de Parkour et un ancien des forces spéciales du duché de Gloucester. Il devra affronter les ninjas britanniques envoyés par ses rivaux. Je suis encore en train de travailler sur ce dernier élément pour éviter tout anachronisme. On va y arriver je pense en créant un tout cohérent », lâche le pilier du cinéma hexagonal.

Autre défi pour M. Besson : arriver à créer un Richard III 2.0 sans dénaturer la pièce de Shakespeare. Pour parvenir à son but, l’homme de cinéma souhaite insérer de nombreuses courses-poursuites à bord de bolides gris métallisés : « J’aimerais qu’à un moment, il y ait un genre de go fast entre Ricky et son frère Edouard IV, le roi d’Angleterre, au début du film et dont le personnage principal est jaloux. Ils se combattront à 250 km/h à coups d’épée et de rafales de Glock 9mm », raconte Luc Besson à Télérama.

Quant aux célèbres tirades des personnages de Richard III qui sont passées à la postérité, là aussi l’auteur de Banlieue 13 – Ultimatum désire donner un nouveau souffle à l’écriture du fameux dramaturge anglais : « On va dépoussiérer tout ça. Lors de la baston finale, Ricky III lâchera un « Une Audi ! Mon royaume pour une Audi TT coupée ! ».

Jet Li VS Dwayne Johnson

Pour interpréter son Ricky 2+1, Luc Besson envisage de confier le rôle tragique à l’acteur chinois Jet Li, habitué des films musclés. Pour lui donner la réplique en tant que Henry Seven, le colossal Dwayne Johnson a déjà été approché par le cinéaste français : « Dwayne est très intéressé. Il attendait depuis longtemps le personnage qui lui permettrait de combiner complexité intérieure et coups de pieds sautés dévastateurs. J’espère pouvoir collaborer avec lui au plus vite », conclut M. Besson à la fin de son entretien.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité