Mélenchon : « Je ne fais pas de racisme anti-riches. J’ai moi-même un très bon ami qui touche 2000 euros par mois »

96 Publié le 02/04/2014 par La Rédaction

L’homme politique de gauche s’exprime ce matin dans les colonnes de Libération. Il revient sur les résultats des élections municipales, sur le taux de chômage record mais aussi sur les procès d’intention qui lui sont faits. Jean-Luc Mélenchon réfute toute chasse idéologique aux riches. Pour clarifier les choses, il évoque même sa vie personnelle où la richesse a largement sa place.

Dans son entretien accordé à « Libé », le leader du Parti de Gauche clarifie les choses et rejette l’image hostile qu’on lui attribue : « Je ne fais pas de racisme anti-riches. J’ai moi-même un très bon ami qui touche 2000 euros par mois. On se connaît depuis les années 90. On part des fois en vacances ensemble. Vous voyez ! » lance avec force M. Mélenchon.

Le tribun enchaîne ensuite en décrivant son quotidien : « Avec cet ami, il m’arrive même d’aller au restaurant et de prendre un menu entrée+plat+dessert à 35 euros. Si c’est pas aimer les riches et leur train de vie ça ! » précise t-il avant de continuer : « Oui. Oui ça m’arrive de temps en temps de prendre un taxi ou de ne pas regarder mon compte en banque tous les mois. On ne peut pas dire que je fasse du racisme financier ou alors c’est de la mauvaise foi ! »

De l’affection pour les super riches

L’ancien membre du Parti socialiste enfonce même le clou en affirmant fréquenter des « très très riches » : « J’ai une poignée de proches dont le salaire peut atteindre 3000-3500 euros certains mois. Mais si nous sommes amis, ce n’est pas pour des questions de sous. Je connais des gens qui gravitent autour des grandes fortunes pour essayer d’en tirer avantage. Ce n’est pas mon cas. J’aime les riches mais pas parce qu’ils le sont. » conclut Jean-Luc Mélenchon.

La Rédaction

Photo:  Wikicommon/Pierre Sellem

Publicité
Publicité