Une civilisation extraterrestre choisit l’euthanasie massive plutôt que d’être découverte par les Humains

210 Publié le 11/04/2014 par La Rédaction

Proterosus45 – Après l’annonce de la découverte de près de 715 nouvelles planètes par la NASA, une civilisation extraterrestre a préféré immédiatement se détruire et suicider la totalité de ses membres. Un geste qui s’explique dans la crainte à long terme d’une possible exploration et colonisation humaine.

Proterosus45 – Après l’annonce de la découverte de près de 715 nouvelles planètes par la NASA, une civilisation extraterrestre a préféré immédiatement se détruire et suicider la totalité de ses membres. Un geste qui s’explique dans la crainte à long terme d’une possible exploration et colonisation humaine.

Des millions de corps à perte de vue dans les rues, un silence pesant dans ce qui était autrefois la capitale du système Proterosus, ce qu’on appelait parfois « le Système des 100 systèmes », car régnant sur un empire de près de 100 mondes et autant de races. Un système qui a choisi de s’autodétruire après des rumeurs qui ont annoncé que la planète faisait partie des 715 nouvelles planètes découvertes par la NASA récemment. « Nous avons choisi une fin digne et honorable. Il n’y a pas d’autre fin possible. » expliquait le chancelier Pkgf dans un enregistrement diffusé en boucle sur les télé-écrans de la ville, des diffusions que plus personne ne regarde désormais.

Situé à l’écart dans le nuage d’Orient, Proterosus avait su prospérer et se développer en totale harmonie avec toutes les races découvertes dans la galaxie. La probable découverte de leur planète et l’annonce d’une arrivée inéluctable et imminente des Humains d’ici quelques siècles a hâté l’organisation du suicide à l’échelle stellaire. « C’est une question de temps. Dans 400, 800 ou 1000 ans ils seront là, ils seront partout, on ne fait que repousser l’inéluctable, autant en finir tout de suite et par nous-mêmes, dans la dignité et le respect de nos individualités » expliquait le conseiller scientifique Httrd partisan d’une distribution rapide et massive de poison à toute la population. « On est baisé » a-t-il simplement résumé.

Néanmoins, certains ont tenté d’éviter un massacre, affirmant en effet qu’il fallait essayer de comprendre un minimum ces Humains, espèce extraproterosurienne atypique encore mal comprise, mal aimée et qui demande un peu de patience. Une option rejetée par les experts qui rappellent qu’il sera vain d’attendre quoique ce soit d’une civilisation qui s’est construite sur l’exploitation de son prochain, avec 1% des individus monopolisant toutes les richesses et qui a inventé la Tectonik et le sexisme.

La Rédaction

Publicité
Publicité