Un musée d’art contemporain avait accroché toutes les peintures d’un artiste à l’envers

178 Publié le 23/04/2014 par La Rédaction

Bilbao – Alors qu’il inaugurait une exposition qui lui était consacrée, un jeune artiste d’art contemporain espagnol a eu la triste surprise de constater que l’intégralité de ses tableaux avaient été accrochés à l’envers. Une rétrospective qui comptait plus de 150 peintures et gravures et qui devait durer plus d’un mois

Bilbao – Alors qu’il inaugurait une exposition qui lui était consacrée, un jeune artiste d’art contemporain espagnol a eu la triste surprise de constater que l’intégralité de ses tableaux avaient été accrochés à l’envers. Une rétrospective qui comptait plus de 150 peintures et gravures et qui devait durer plus d’un mois. « Ce n’est pas juste un tableau mais la quasi totalité des œuvres qui n’ont pas été comprises et accrochées à l’envers » regrette le porte-parole de l’artiste qui a annoncé la fin de sa collaboration avec le musée espagnol. Du côté du musée, on tente de minimiser l’affaire, arguant du fait que l’exposition “White World”, des tableaux blancs, d’autres vierges de toutes couleurs, s’était déjà tenue en France et en Angleterre et que personne n’avait pourtant noté l’erreur. Une erreur malencontreuse qui arrive une semaine après une autre arrivée cette fois au Centre Pompidou, où une personne s’occupant du nettoyage avait consciencieusement nettoyé les vitrines d’une exposition, ignorant que les salissures et traces de doigts faisaient en fait partie de l’exposition.

La Rédaction

Publicité
Publicité