Le gouvernement accusé d’avoir testé le pacte de responsabilité sur des animaux

73 Publié le 28/04/2014 par La Rédaction

C’est une vidéo accablante pour le gouvernement. Réalisée par une association pro-animale, elle montre de nombreux animaux en cage et subissant des tests. Selon les premières constatations, il s’agirait de tester les conséquences du pacte de responsabilité bientôt voté et mis en place par le gouvernement. Reportage.

C’est une vidéo accablante pour le gouvernement. Réalisée par une association pro-animale, elle montre de nombreux animaux en cage et subissant des tests. Selon les premières constatations, il s’agirait de tester les conséquences du pacte de responsabilité bientôt voté et  mis en place par le gouvernement. Reportage.

Avant même son vote à l’Assemblée nationale, le pacte de responsabilité et de solidarité est dans la tourmente. Les images de la vidéo rendue publique ce matin sont accablantes. « Les animaux subissent des tests, on les met dans les conditions de vie du contribuable, c’est épouvantable » raconte Jérémy Lenoir, responsable d’une ONG qui s’est procuré les images. Selon celle-ci, ce sont des pratiques qui ont cours depuis des années, qui sont connues mais qu’aucun gouvernement n’a voulu stopper. « Nous avons la preuve que de nombreux plans d’austérité ont été testés sur les animaux, comme de nombreuses précédentes réformes telle que la réforme des rythmes scolaires » ajoute-t-il.

Le gouvernement, de son côté, tempère et souligne que tous les tests sont faits dans le respect de l’animal, rejetant tout acte de cruauté. Et en privé, certains conseillers soulignent que cette procédure de tests sur des animaux est indispensable. « Cela nous permet d’avoir une batterie totale de tests et résultats sur la mise en place de reformes à grande ampleur » précise un conseiller qui moque l’hypocrisie des associations sur la question. « C’est cette série de tests qui a convaincu le Premier ministre d’agir pour les petites retraites, grâce aux résultats en laboratoire sur des animaux. Sans eux, nous n’aurions pas pu voir ce détail ».

Mais selon l’association, la réalité est tout autre. Plusieurs animaux se sont retrouvés forcés de devoir trouver un second voire un troisième travail pour survivre, suite à la baisse des allocations chômage. Certains ont sombré dans la délinquance. « Beaucoup n’ont tout simplement pas survécu. Au-delà de la cruauté de l’expérience, cela démontre que le pacte de responsabilité pourrait représenter un danger pour la santé humaine » explique l’ONG. En mai 2013, l’ONG avait par ailleurs révélé que plusieurs laboratoires travaillant pour le gouvernement allemand avaient eux aussi testé les mesures d’austérité destinées à la Grèce sur des animaux.

La Rédaction

Publicité
Publicité