Battu par ses camarades, il décide de se venger en devenant dentiste dans leur ville

52 Publié le 14/05/2014 par La Rédaction

Albertville – Belle revanche sur la vie pour ce jeune homme. Après des années où il fut la bête noire de ses petits camarades dans la cour d’école et au collège, celui-ci vient d’ouvrir l’unique cabinet de dentiste de l’agglomération où ils résident. Reportage.

Lui assure qu’il n’a strictement aucune velléité et que tout cela est de l’histoire ancienne. « Oui, on a eu quelques petits accrochages, mais c’était il y a longtemps » dit-il dans une interview à la presse locale tout en nettoyant sa fraise dentaire. « Pourquoi je resterais à ressasser le passé ? Ils ont mis de la bouse dans mon cartable et mes affaires d’école ? On était jeune, il fallait s’amuser » commente-t-il avec humour. Il garde la même attitude quand on lui rappelle le tragique incident de son tout premier rendez-vous galant qui s’est avéré être un canular monté par le groupe ou les photos volées de sa maman distribué dans les boîtes aux lettres du village. « On était joueurs ».

À l’annonce de son retour dans la commune, ses anciens bourreaux mais néanmoins amis ont été heureux de sa réussite et de sa volonté de se mettre au service de la communauté. « Je… je pense qu’il ne nous en veut pas, ou plus » estime Jean-Philippe, qui fut jadis le meneur et est venu prendre rendez-vous au cabinet pour une rage de dents chronique, quelque peu inquiet. « On a été un peu vache avec lui, c’est sûr, mais c’est fini » tempère pour sa part Justin, qui a pris rendez-vous pour ses dents de sagesse « Je me suis excusé pour la dénonciation infondée qui lui valut 8 heures de colle… On est réconciliés, hein, dis » demande-t-il tout en s’installant sur le fauteuil du dentiste.

De son côté, le jeune dentiste s’est borné à déclarer à plusieurs reprises et de manière très calme, méthodique « C’est sans danger » tandis que les hurlements du patient recouvraient les autres questions de la presse régionale.

La Rédaction

Publicité
Publicité