Marine Le Pen: « Je tiens à remercier les Français les plus faibles psychologiquement d’avoir voté pour nous »

1349 Publié le 26/05/2014 par La Rédaction

À résultat exceptionnel, tribune exceptionnelle. Après la victoire historique (25%) de son parti hier , la chef du Front national s’exprime aujourd’hui dans les colonnes de Libération. Trois doubles pages dans lesquelles elle réagit sur ce score exceptionnel tout en remerciant les Français « les plus faibles et les plus perdus ».

Elle assure que rien n’aurait été possible sans eux. Eux, ce sont les électeurs français qui sont allés voter F.N. hier, permettant au parti d’extrême-droite de décrocher une victoire sans précédent. Dès le début de son intervention, Marine Le Pen s’adresse à ces soutiens « stupides mais utiles » comme elle les appelle avec tendresse.

« Ils sont déçus, ils comptent sur les autres pour assurer leur propre confort social, et ils sont désespérés à cause de leur faiblesse d’esprit. 
Mais c’est ce dernier trait qui les rend si importants à nos yeux. C’est grâce à eux que nous pourrons redresser la France. Grâce à leur détresse et à leur manque de recul ou d’implication politique. À vrai dire, nous ne serions rien sans ces attardés. C’est pour ça que je tiens à remercier les Français les plus faibles psychologiquement d’avoir voté pour nous » déclare la femme politique.

Plus loin elle explique comment ces électeurs désespérés représentent le cœur de son parti : « Finalement, les vieux racistes ou les jeunes xénophobes ne représentent qu’une petite frange de nos forces. La victoire ne pourra venir que du gros de nos troupes, de nos millions de citoyens aux abois, incapables de résister à la tentation du populisme. »

Un petit mot pour Hollande



Dans sa tribune de six pages, Marine Le Pen a également expliqué que sa victoire était également le fruit du travail acharné du président de la République : « Ces Français les plus faibles ne seraient jamais venus dans notre giron si M. Hollande n’avait pas stimulé très légèrement leur absence totale de patience et de résistance. Cette victoire, c’est aussi et surtout la sienne. »

La Rédaction

Publicité
Publicité