Pour ne pas concurrencer les matchs officiels, la FIFA interdit aux Brésiliens de jouer au foot dans la rue

80 Publié le 11/06/2014 par La Rédaction

Rio – À quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde, La FIFA a annoncé hier qu’elle souhaitait contrôler et entourer les matchs qui se dérouleront dans la rue ou sur les plages. Une volonté, selon elle, d’éviter toute concurrence dommageable avec les matchs officiels.

Rio – À quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde, La FIFA a annoncé hier qu’elle souhaitait contrôler et entourer les matchs qui se dérouleront dans la rue ou sur les plages. Une volonté, selon elle, d’éviter toute concurrence dommageable avec les matchs officiels. « Lorsque le Brésil a été choisi pour accueillir la Coupe du monde, cette décision était déjà actée, on joue au foot mais dans les stades » a expliqué de son côté un cadre de la FIFA. Selon lui, chaque jour, plus de 500 matchs se déroulent rien qu’à Rio. Des matchs parfois entre amis, sur la plage, dans les favelas. Cinq cent matchs et autant de spectateurs qui ne se rendront donc pas dans les stades. « C’est dommageable pour nous quand un spectateur qui pourrait aller au stade et payer sa place regarde un match gratuitement dans la rue, un maque à gagner de plusieurs millions » regrette pour sa part Gabrielo Zacco, membre de la Fédération brésilienne de football. La police sera ainsi chargée de mettre fin à tout début de partie de football durant toute la durée de la compétition. De nombreuses voix commencent ainsi à s’élever pour protester contre la main-mise de la FIFA et de la Coupe du monde sur le Brésil. Car, outre l’interdiction de jouer au foot, la FIFA veut s’assurer que ses droits de diffusion en télévision seront respectés en interdisant aux Brésiliens de regarder depuis leur maison les feux d’artifices qui accompagneront la cérémonie d’ouverture et de clôture de la Coupe du monde.

La Rédaction

 

Publicité
Publicité