Il rencontre une fille sur internet qui ressemble vraiment à ses photos de profil

107 Publié le 20/06/2014 par La Rédaction

PARIS – Giovanni, 25 ans, n’en revient toujours pas. « C’était comme dans un rêve » raconte-t-il d’un air complice.

Ce dernier est célibataire depuis quelques semaines lorsque, sous les bons conseils de son meilleur ami, il décide de s’inscrire sur un site de rencontre. « On pense toujours que ce genre de sites est réservé aux autres, qu’on n’a pas besoin de ça, qu’on fait suffisamment de rencontres avec les amies d’amis… Mais parfois, il faut bien pousser un peu le destin ! »

Après quelques jours peu fructueux sur le site, il entre en contact avec plusieurs filles qui correspondent à ses critères physiques. « Comme tout le monde, j’aimerais une fille mignonne, mais ce qui compte pour moi c’est qu’elle soit mince. J’ai été éduqué dans ces valeurs là » déclare-t-il.

Plusieurs rendez-vous ratés puis le choc

Giovanni rencontre trois filles en deux semaines. Trois déceptions sur le plan physique. « Elles ne ressemblaient pas à leur profil. Elles avaient toutes mis des vieilles photos de leur bonne époque, des photos en contre-jour, ou pire : des photos où elles aspirent un peu leurs joues pour paraître plus minces ». Même si Giovanni avait sympathisé avec ces filles, il avoue avoir été systématiquement déçu par la rencontre, car il se sentait trahi. « Je ne sais pas pourquoi elles trichent toujours comme ça. Ça devrait être interdit » lâche-t-il les yeux brillants en serrant les poings.

Cependant, c’est hier soir à 20h30 que la roue tourne. Sandra a 23 ans, elle est étudiante en arts, et n’a mis que deux photos d’elle sur son profil. Des photos toutes simples : une où elle est avec des amis autour d’un verre aux club des « Chandelles » à Paris, et une où elle est en robe, l’été dernier au Cap d’Agde. Giovanni lui donne rendez-vous au bar PMU du coin de sa rue : Le Balto. « Après toutes ces déceptions, je ne me fatigue plus pour trouver des lieux sympas… Ici je connais tout le monde et le patron me file plein de cacahuètes que les autres clients n’ont pas trop remuées ».

Sandra entre alors avec 5 minutes de retard, mais Giovanni reste sous le choc. Sandra correspond en tous points aux photos qu’elle avait postées sur le site. Brune, plutôt petite, une petite frimousse, des yeux rieurs. « J’étais tellement surpris qu’elle ressemble à ses photos que j’ai été assez nul pendant le rendez-vous. Mais on va se revoir. Et avec un peu de chance, ça se terminera au Formule 1 ! »

Rappelons toutefois que l’histoire de Giovanni reste exceptionnelle. Ainsi, moins d’un profil féminin sur 500 serait conforme à la réalité, selon une étude de l’Institut National des Fraudes (INF).

Illustration/Modèle : Thinkstock / MaxRiesgo

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité