Helena Costa : « Je n’avais pas envie d’entraîner cette bande de pisseuses »

117 Publié le 24/06/2014 par La Rédaction

La Portugaise a fait savoir hier qu’elle n’entraînera pas l’équipe du Clermont Foot la saison prochaine. Ce matin, lors d’un point presse plutôt tendu, elle a expliqué ne plus être motivée après avoir fait la connaissance « de grosses pleureuses qui appellent sans cesse leur maman ».

La Portugaise a fait savoir hier qu’elle n’entraînera pas l’équipe du Clermont Foot la saison prochaine. Ce matin, lors d’un point presse plutôt tendu, elle a expliqué ne plus être motivée après avoir fait la connaissance « de grosses pleureuses qui appellent sans cesse leur maman ».

Dégoûtée par l’attitude des joueurs

Présentée pourtant en grande pompe le 23 mai dernier, Helena Costa devait devenir la première femme à entraîner une équipe professionnelle masculine. Un symbole dans la lutte égalité hommes-femmes gâché par des joueurs « trop douillets » selon elle.

Lors de cette conférence, elle est très vite revenue sur les raisons de sa reculade : « Les hommes que j’ai rencontrés ne font que parler cheveux entre eux. C’est insupportable.  Ce sont de vraies princesses très loin de l’esprit de rusticité que je souhaitais apporter. Je n’avais pas envie d’entraîner cette bande de pisseuses pour tout vous dire. » a-t-elle expliqué avant de se battre avec un journaliste de l’AFP pour démontrer sa force physique.

Des envies de ballon ovale

Helena Costa en a ensuite profité pour donner quelques détails sur la suite de sa carrière. L’entraîneuse a ainsi affirmé vouloir se diriger vers le monde du rugby, peut-être en tant que coach spécialisé : « Je rêve d’une équipe de durs à cuire, mais pas du genre à poser à poil sur un calendrier pour ménagères. Non. Je crois que je vais plutôt me diriger vers les équipes de l’hémisphère sud, peut-être la Nouvelle-Zélande ou Castres. »

La Rédaction

Illustration : Wikicommons / Miguel Boavida

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité