Mulhouse – Il clique sur ses vingt onglets web ouverts en moins de quinze secondes

59 Publié le 26/06/2014 par La Rédaction

Mulhouse – Un jeune a réalisé l’exploit de cliquer sur sa vingtaine d’onglets de pages web en moins de quinze secondes. Alors qu’il faisait une recherche sur Internet, le jeune a constaté qu’il venait d’ouvrir son vingtième onglet. Il a alors eu l’idée de voir sur combien d’onglets il pouvait cliquer et ce, en un minimum de temps. Reportage.

Mulhouse  – Un jeune a réalisé l’exploit de cliquer sur sa vingtaine d’onglets de pages web en moins de quinze secondes. Alors qu’il faisait une recherche sur Internet, le jeune a constaté qu’il venait d’ouvrir son vingtième onglet. Il a alors eu l’idée de voir sur combien d’onglets il pouvait cliquer et ce, en un minimum de temps. Reportage.

« Je sais, c’est pas bien, je devrais pas en ouvrir autant, ça peut ralentir la vitesse de l’ordinateur et on met du temps pour retrouver à quel onglet on en était juste avant » a défendu le jeune homme lors d’une conférence de presse improvisée. Il va tenter alors un défi improbable, cliquer une fois sur chacun des onglets et ce le plus vite possible. « La première fois, je m’y suis mal pris, j’ai fermé deux ou trois onglets accidentellement, ça ne comptait pas vraiment » souligne-t-il.

Le jeune homme va reproduire sa tentative une seconde fois et réussir du premier coup. Un parcours sans faute, « J’ai compté dans ma tête mais je suis persuadé d’avoir mis moins de 15 secondes » affirme-t-il. Quelques secondes plus tard, il va recommencer l’expérience, après en avoir parlé à ses collègues. L’un d’eux va alors se munir d’une montre pour évaluer le temps précis. Mais le jeune homme va échouer, fermant un onglet et terminant à plus de 17 secondes. « Je n’étais tout simplement plus dedans » avoue-t-il, rejetant la faute sur la pression.

Ses collègues restent cependant dubitatifs quant à la validité du premier record. « Personne n’était présent pour le voir, j’ai essayé moi-même, je n’y suis pas arrivé » affirmait une de ses collègues. Une troisième tentative est alors organisée, mais hélas rapidement interrompue par une visite inopinée des services de contrôles de l’ERDF au sein de cette unité de surveillance et sécurité de la centrale nucléaire de Fessenheim.

La Rédaction

Illustration/Modèle : Thinkstock / Jupiterimages

Publicité
Publicité