Jean Reno sera désormais une matière comme les autres au lycée

107 Publié le 27/06/2014 par La Rédaction

Étonnante décision du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui ravira probablement les fans inconditionnels du célèbre acteur français.

La nouvelle matière, appelée sobrement « Introduction à Jean Reno », couvrira l’ensemble de la vie de l’acteur, de sa naissance à Casablanca à ses derniers films en date. Thierry Delveire, le spécialiste français de Jean Reno précise que « le programme de Terminale sera comme une entrée en matière à Jean Reno : sa vie, son univers, ses films phares, ses phrases cultes. C’est une source inépuisable de connaissances et il aurait été impossible d’entrer plus dans le détail en une seule année scolaire ».

Les élèves de Terminale auront donc le plaisir de (re)découvrir les grands succès de l’acteur comme Léon ou Les Visiteurs mais aussi des films plus discrets, plus intimistes, comme Wasabi.

En fin d’année, l’épreuve autour de cette matière se déroulera en deux parties. La première sera un commentaire d’une citation de l’acteur, piochée au hasard dans sa filmographie. La seconde  consistera à « sublimer » Jean Reno, avec au choix, l’écriture d’un poème sur l’acteur, ou la réalisation d’un dessin, d’une peinture voire d’une sculpture à son effigie. Les directives du Ministère sont claires : il faudra « mettre en avant son esprit conquérant, sa force et sa volonté de fer ».

Coefficient 6 pour toutes les classes

Le coefficient de la matière sera de 6 pour toutes les classes, qu’elles soient littéraires ou scientifiques. « C’est un coefficient important, mais Jean Reno l’est tout autant » poursuit Thierry Delveire en esquissant un sourire. « Cette matière est multitâche et englobe le littéraire, l’artistique, l’historique, ou même le scientifique avec Godzilla par exemple. Il est normal de lui attribuer un coefficient qui reflète cette pluralité du savoir ».

Un problème cependant : où trouver des professeurs suffisamment aptes à enseigner une matière aussi pointue ? Le Ministère affirme avoir « mis en œuvre tous les moyens nécessaires pour s’acquitter d’une telle mission » et prévoit d’ores et déjà une formation express de professeurs en cas de manque. Il précise en sus, comme pour rassurer les plus inquiets, que pour la plupart des professeurs, « enseigner Jean Reno est un honneur que personne ne peut refuser ».

La Rédaction

Illsutration : Wikicommons / Ilan Costica

Publicité
Publicité