Sur TF1 Nicolas Sarkozy reconnaît la totalité des charges contre lui et souhaite plaider coupable

186 Publié le 02/07/2014 par La Rédaction

La première interview de l’ancien président de la République était attendue, après sa mise en examen dans une affaire de corruption passive. Nicolas Sarkozy a refusé de se dédouaner de quelque manière et a annoncé qu’il reconnaissait la totalité des charges retenues contre lui.

La première interview de l’ancien président de la République était attendue, après sa mise en examen dans une affaire de corruption passive. Nicolas Sarkozy a refusé de se dédouaner de quelque manière et a annoncé qu’il reconnaissait la totalité des charges retenues contre lui. « Oui, c’est vrai, j’ai tenté de corrompre un juge. C’est terrible ce que j’ai fait » a-t-il déclaré sans trembler. Le mari de Carla Bruni a ensuite continué sur sa lancée, sans jamais chercher à minimiser ses actes. « Écoutez monsieur Bouleau, c’est inexcusable, vous comprenez, inexcusable. J’étais censé être un exemple pour les Français, et j’ai failli ». L’ancien maire de Neuilly a alors endossé la pleine responsabilité de l’affaire Bygmalion et présenté en outre ses excuses sincères à Jérome Lavrillieux. « On a sacrifié l’honneur d’un homme, on l’a jeté au bûcher des médias pour me protéger, c’est pas tolérable ». Plus loin, Nicolas Sarkozy admet avoir aussi sollicité Mouammar Kadhafi pour l’aider à financer sa campagne présidentielle de 2007 et d’avoir clairement abusé de la faiblesse de Liliane Bettencourt. « J’ai honte, j’ai tellement honte. Je veux être jugé. Je vais plaider coupable » a-t-il ajouté avant de s’excuser pour les nombreux mots insultants qu’il avait parfois tenus contre les journaux et journalistes.

La Rédaction

Illustration : capture d’écran / TF1

Publicité
Publicité