Le FLNC dépose les armes dont un CD de Patrick Fiori

91 Publié le 03/07/2014 par La Rédaction

Il y a une semaine environ, le Front de Libération Nationale de la Corse annonçait dans un communiqué son intention de procéder à une démilitarisation de son arsenal. C’est chose faite aujourd’hui avec la remise aux autorités de nombreuses armes parmi lesquelles « Chrysalide », le 4e album de Patrick Fiori, le chanteur originaire de l’île de Beauté.



« Ce matin, plusieurs caisses contenant des fusils d’assaut, des carabines ainsi que des explosifs ont été déposées devant le commissariat de Bastia. De plus, se trouvait enfermé dans un coffre-fort blindé un disque de M. Fiori » explique Alain Rousseau, l’actuel préfet de Haute-Corse.

Avec cet arsenal se trouvait une note visiblement rédigée par les indépendantistes corses sur laquelle était écrit :

« Par cet acte nous tenons notre parole. Voici l’ensemble du dispositif militaire du FLNC. Vous êtes libres d’en faire ce que vous souhaitez. Nous vous invitons cependant à procéder au plus vite à la destruction par le feu ou l’acide du disque de Patrick qui représentait jusque là le cœur et le pivot de notre arsenal. »

Une recommandation prise au sérieux par le préfet qui a annoncé des mesures immédiates pour éviter que l’arme musicale ne tombe entre de mauvaises mains : « L’album sera enfoui dans la montagne corse dans un endroit connu de quelques personnes, qui se donneront la mort juste après l’ensevelissement afin qu’aucun citoyen ne puisse un jour le déterrer. »

Sur les traces d’ETA



Le dépôt de cet arsenal structuré autour de Patrick Fiori n’est pas sans rappeler le cas d’ETA en octobre 2011. A l’époque, l’organisation séparatiste basque avait également mis fin à son action armée en livrant à la police une quantité impressionnante de Cum-Cum Mania, le CD 2 titres de Félicien Taris, connu du grand public en tant que Félicien du Loft.

La Rédaction

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité