Étude – L’amour durerait en réalité 3 minutes et non 3 ans

74 Publié le 04/07/2014 par La Rédaction

Un équipe de chercheurs italiens met à mal l’idée reçue selon laquelle l’amour durerait trois ans. N’en déplaise à Frédéric Beigbeder, l’étude réalisée auprès d’un panel de volontaires représentatif de la société italienne propose des résultats diamétralement opposés, puisque selon elle, la durée de l’amour ne serait pas plus de trois minutes en réalité.

Les chercheurs se sont penchés sur les cas de plus de 300 célibataires à qui ils ont proposé de se rencontrer, sans les influencer sur le choix d’un partenaire. Après observation, les chercheurs affirment n’avoir pu constater chez les nombreux couples ainsi formés de véritables signes physiques d’amour que pendant un laps de temps n’excédant pas trois minutes. « Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une moyenne » explique Enzo Marchetti, responsable de l’étude, affirmant être lui-même capable d’aimer passionnément pendant plusieurs heures.

Le chercheur explique d’ailleurs avoir constaté de fortes disparités selon les couples. « Certains choisissent de tomber amoureux dès la première nuit, d’autres décident de recommencer à s’aimer juste après avoir terminé » raconte-t-il, en ajoutant que 80% des hommes ayant participé à l’étude auraient avoué qu’ils seraient d’accord pour vivre un coup de foudre avec deux femmes en même temps. « Seule certitude, il semble bien que la majorité des femmes simule en dehors de ces fameuses trois minutes pour supporter la présence de leur partenaire » ajoute-t-il.

L’étude sortie en début de semaine reçoit un accueil plus que mitigé, en particulier du coté des hommes qui y voient une nouvelle attaque contre l’image du « macho italien ». « Déjà qu’on est représentés avec des sexes minuscules depuis l’antiquité. Basta ! » déclare un type sorti de nulle part.

La Rédaction

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité