Call of Duty : frustré d’avoir fini le jeu en 6 heures il s’engage dans la Légion étrangère

62 Publié le 30/07/2014 par La Rédaction

Cela pourrait très bien être l’une des histoires farfelues de la presse parodique sur Internet. Mais c’est pourtant le très sérieux Nice Matin qui relaie l’information.

Alexis Rouget, 24 ans et amateur de jeux vidéo, aurait particulièrement mal vécu la durée de vie « beaucoup, beaucoup trop courte » du célèbre jeu Call of Duty : Black Ops II. Pour prolonger le frisson de la guerre virtuelle, ce dernier aurait tout simplement signé un contrat de 5 ans dans le célèbre corps de l’armée de Terre française.

Une vocation



« C’est pas humain de rester sur sa faim comme ça. C’est comme s’il y avait quelque chose d’inachevé, un manque, un creux dans mon âme » confie au journal azuréen le jeune mécanicien-soudeur avant de partir vers Aubagne pour une formation initiale de plusieurs mois.

C’est l’envie de prolonger cette sensation d’adrénaline provoquée par Call of Duty qui l’aurait poussé à s’engager sous les drapeaux au sein du fer de lance de l’armée. Un changement de vie qui n’aurait pas eu lieu si Alexis n’avait pas confiance en ses propres capacités : « Si je l’ai fini en aussi peu de temps c’est que je dois être fait pour la guerre, la vraie. Après tout je ne me suis fait tuer que 2 fois sur toute la partie. »

« Toujours mieux que GTA »



Si cette décision a évidemment inquiété les parents d’Alexis, ces derniers relativisent en rappelant que cela aurait pu être pire : « Ça va. Ça reste la Légion. Imaginez s’il avait basé son choix par rapport à GTA V. On l’aurait retrouvé à la morgue après un braquage à mains armées. » raconte à Nice Matin la maman du nouveau légionnaire.

Illustration : Flickr / jean-louis zimmermann

Publicité
Publicité