Réforme territoriale – Basques, Bretons et Corses demandent à être rassemblés sous une même région

121 Publié le 11/08/2014 par La Rédaction

Le casse-tête du redécoupage des régions françaises se poursuit pour le gouvernement. Plusieurs élus locaux, originaires du Pays Basque, de Bretagne et de Corse, sont montés au créneau avec une nouvelle proposition de carte réunissant les trois territoires sous une même région. Une nouvelle carte sur laquelle devraient se prononcer les députés dans quelques jours.

Le casse-tête du redécoupage des régions françaises se poursuit pour le gouvernement. Plusieurs élus locaux, originaires du Pays Basque, de Bretagne et de Corse, sont montés au créneau avec une nouvelle proposition de carte réunissant les trois territoires sous une même région. Une nouvelle carte sur laquelle devraient se prononcer les députés dans quelques jours.

Guenaelle Quibrec, Gorka Larzabure et Patrice Berteoni sont tous les trois élus dans leur région respective. Ils sont montés jusqu’à Paris pour défendre leur projet un peu fou. Pourtant, les trois ne cachaient pas leur hostilité à la réforme territoriale dans un premier temps. « Il faut nous comprendre. Nous avons peur de nous retrouver avec n’importe qui » explique Guenaelle Quibrec, qui vient de Concarneau. « Chaque proposition nous laissait avec les Landais. Tout le monde sait très bien que nous n’avons rien à voir avec eux » enchaîne Gorka Larzabure, conseiller municipal à Ustaritz.

Les trois élus mettent en avant les nombreux points communs et les liens tissés entre leurs régions au fil des siècles « Nos langues et nos cultures régionales nous ont rapprochés. Tout comme notre haine du parisien qui vient en vacances chez nous pendant l’été » lance l’élu Ajaccien Patrice Berteoni. « Nous voulons voir naître la région où l’on sait que c’est bien chez nous qu’il fait bon vivre » ajoute-t-il.

Sans se décourager, les partisans de ce nouveau redécoupage se heurtent aux premières difficultés, comme l’impossibilité de s’accorder sur le choix d’une ville comme capitale régionale. « Un détail comparé à ce qui nous attend ensuite » affirme l’élu basque qui veut aussi en appeler à Madrid pour demander le rattachement du Pays Basque espagnol à sa nouvelle région.

La Rédaction

Publicité
Publicité