Marine Le Pen efface son dernier lien « sex interracial » dans son historique internet

145 Publié le 20/08/2014 par La Rédaction

Selon le Canard Enchaîné de ce mercredi, la présidente du Front National aurait procédé dans la nuit de dimanche à lundi à une suppression express d’une partie de son historique de navigation.

L’hebdomadaire dit tenir son information explosive d’un proche du vice-président du F.N. Ce dernier, qui partage sa vie avec la fille de Jean-Marie Le Pen depuis 2009, aurait surpris sa compagne en train de supprimer l’adresse internet d’une vidéo X trouvée grâce aux mots-clés « sex » et « interracial ».

Une découverte qui aurait fait enrager le n°2 du Front National selon le Canard qui précise : « Lorsque Louis Alliot a vu ça, il était 02h00 du matin. Des objets ont volé dans le bureau de Marine Le Pen. Des insultes ont fusé. Le couple reprenant son calme à l’aube seulement. »

Interrogé ce matin, Bruno Gollnisch, le député européen d’extrême-droite, a jugé « gravissimes » les faits rapportés par le journal satirique : « S’il s’avère que cela est bien arrivé, Marine devra en répondre devant les militants qui doivent se sentir floués ce matin. »

Si cet épisode a provoqué un séisme à la tête du FN, ce n’est pas tant pour des questions d’éthique conjugale que pour des raisons de politique politicienne comme le décrypte pour nous Dominique Reynié, professeur à Sciences Po : « La base du FN va interpréter ça comme un « Faites ce que je dis, pas ce que je désire secrètement le soir en cachette. Un double discours qui pourrait faire perdre des voix lors du prochain scrutin. »

La riposte Marine



Consciente du risque politique qui pèse sur elle avec cette révélation, Marine Le Pen a immédiatement publié sur son skyblog des captures d’écran de son historique pour prouver son intégrité idéologique. Un historique dans lequel on peut découvrir les liens « White+ass+Fat+man », « XXX – White skinny boys vidéos » ou encore « Kiss+Fake Hugh Jackman+Love to death ».

Quant à savoir si cette communication de crise parviendra à étouffer le mécontentement des électeurs FN, la patronne du parti devrait être fixée avec les prochains sondages sur les cotes de popularité des politiques.

La Rédaction

Publicité
Publicité