Gorafi Magazine: NON

395 Publié le 22/08/2014 par La Rédaction

395 avis éclairés

51

Mr Pipeau 17/10/2017

Pourquoi être si catégorique ?

133

jean bec 26/02/2017

NON, tu ne seras pas monPermier Ministre a répondu Macron au raliement de François Bailleroux
NON a répondu Marine à Ducon Aygnant, tu ne seras pas mon Premier Ministre, je n’ai pas besoin de tes 2% de voix…

261

Emmanuelle 18/04/2015

Oui, on a compris. NON aux chatons en couverture. Je vais régler mon amende virtuelle. (excès de vitesse, infraction au Code de la route, dûment flashée par la voiture de gendarme mobile, paiement minoré par carte bleue)

    254

    Emmanuelle 19/04/2015

    Voilà, 45E de réglés. Néanmoins, ma ligne de conduite reste la même. Très très passionnant, hein?

287

LaRageCoeur 10/02/2015

Les chats m’bala, m’bala se sont suicidés lorsqu’ils ont sû à quel étron leur nom était associé…

272

plouf 16/01/2015

EH ben ! moi je dis que CA, c’ets une une ENGAGEE ! C’est beau de voir que la peur ne paralyse pas toute la presse !
BRAVO !

    252

    Mahomet 05/02/2015

    _____________
    | J’AI ENVIE |
    | DE CHIALER |
    |_____________|

278

Montebourg 27/08/2014

 »Je voulais te dire à quel point je suis heureux que ce soit toi qui me succède car je sais que tu partages beaucoup des combats que j’ai mené avec mon équipe, et que tu les poursuivras. »

247

Montebourg 27/08/2014

 »Si je devais faire une phrase de fin, je dirais qu’il faut savoir quitter la scène quand on ne sait pas jouer plus longtemps la comédie. »

286

Chatroulette 26/08/2014

NON aux Chattes !
OUI aux B****

    260

    antiCoCo 20/12/2014

    Les B**** c’est de la propagande communistes! Vive les Chattes!

209

Borniol 26/08/2014

La nuit, tous les chats sont plats.

248

NiOui/NiNonauxpéchés 25/08/2014

Je liste :

l’acédie (ou la paresse spirituelle), l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie (à ne pas confondre avec la jalousie comme beaucoup le font).

ATTENTION alerte générale : de ces petits péchés peuvent naître de GROS péchés un peu beaucoup PLUS GRAVE.

Cependant, il faut savoir accepter de n’être que des pauvres pêcheurs. ndlr : voir prière du notre père.

255

Couleuvre 25/08/2014

Méfie toi quand même un peu !

Le livre de la JUNGLE (OUI, la jungle c’est ce que l’on trouve hors du cocon) :  »Aie confiance, crois en moi »…

http://m.youtube.com/watch?v=ismB8IKsqmk

NON NON NON NON NON NON NON

7 fois car il y a 7 péchés capitaux. Voilà !

241

Popinou 25/08/2014

 http://imaginanetwork.com/fr/onedayonejoke/files/2013/02/135531682078.jpg  
 
C’est encore et toujours moi moi moi de facto AH-Ah 
 
Pau-pau, pan-pan cucul !

Et je vous emmerde fort fort fort. Hé oui et oui et oui
 
Bisous 
 
http://www.youtube.com/watch?v=_V-b8QIYOpM&feature=youtube_gdata_player 
 
Mais par contre toi la tu mérites mieux (oui je suis un hypocrite, un menteur et un faux-gentil) car moi je n’aime que la bite et le paté. 

PERSO NON JENEPENSAISPASMERITERMIEUXAVANTDELAVOIRENFINTROUVEMONBONHEURAMOIQUINERESSEMBLEENRIENANABILLA.

Par contre toi tu mérites mieux que moi, oui tu mérites NABILLA ! C’est tout le bonheur que je te souhaite.

OUI vas retrouver ta longueur d’onde vas. Gros con.

 »Souvenez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance » – Dalaï-Lama.

GROS POINT FINAL .

249

Spitoven 25/08/2014

Instant culture : Le chat-thon est une sous-espèce de poisson-chat.

    253

    zapiro 25/08/2014

    Le chat rabia est un chat terroriste tandis que le chat-cale servira en cas de panne dans une côte.Le chat lu s’instruira en feuilletant le dernier Marc Levy.
    Le chat dos jouera son morceau de musique préféré pendant que le chat pitre fera rire l’assemblée quand le chat dix rang recomptera ses sous en s’écriant  » Ah, y’a taux là »!.

246

Pill Bill Pussy 25/08/2014

Moi, j’aime bien caresser un petit chat…
Je dis OUI !

239

Darcyan 25/08/2014

Effectivement je dis NON. Trop c’est trop, et les propos de ce chat sont inacceptables. Jugez plutôt, la dernière fois que je l’ai croisé voici ce qu’il m’a dit :

– Miaou Miiiiaaaou Miaou Miaou.

Surpris par cette déclaration je lui ai donc posé la question suivante :

– Miaou Miaou Miaou Miiiiaou ?

Et vous savez ce qu’il m’a répondu ?!

– Miaou !

NON vraiment, trop c’est trop !

236

Grodésaxé 25/08/2014

« Seigneur, envoie-nous des fous
qui s’engagent à fond,
qui oublient, qui aiment autrement qu’en paroles,
qui se donnent pour de vrai et jusqu’au bout.

Il nous faut des fous, des déraisonnables, des passionnés,
capables de sauter dans l’insécurité :
l’inconnu toujours plus béant de la pauvreté.
Il nous faut des fous du présent,
épris de vie simple, amants de paix,
purs de compromissions, décidés à ne jamais trahir,
méprisant leur propre vie,
capables d’accepter n’importe quelle tâche,
de partir n’importe où :
à la fois libres et obéissants,
spontanés et tenaces,
doux et forts.

O Dieu, envoie-nous des fous. »

Père Louis-Joseph Lebret

      246

      LE VRAI DIEU 27/08/2014

      Le vrai Dieu n’aime pas que l’on se moque de lui. Sauf si cela est pour faire preuve d’auto-dérision qui n’incite en rien à la haine.

      Donc ton compte twitter sur Dieu j’espère qu’il te permet bien de te foutre de la gueule des gens qui on une religion.

       »Il n’y a pas plus ignorant que celui qui pense qu’il sait. Imbécile, celui qui sait qu’il sait. »

      D’autre part :

       »Nul n’est censé ignorer la loi. »

252

ratapoil 25/08/2014

c’est bine une erreur de typo, il faut lire BON mais, comme le Gorafi participe au complot (ou est victime?) du complot judeo-islamique il faut le lire de droite à gauche et appliquer la grille de lecture de M. Spitoven.

Et donc lire…

Bien sûr, le chat est une chatte.

Tout ceci est tellement évident.

246

JP Raffarin 25/08/2014

Win the no needs the yes to win against the yes.

    245

    Spitoven 25/08/2014

    I already said that NO ALWAYS WINS WHATEVER ANYWAY GOT THAT YOU BLOODY MORON THAT FUCK OFF YOUR FUCKING BLOODY MOTHERBITCH IN BLOODY FUCKING HELL BASTARD L?J902N VZ6 66982FMBLP932 106DQMSZOJ1°+029ORµ 200127

        220

        Héouai 25/08/2014

        Hélas tout finit toujours par se savoir dans ce bas monde. C’est pour cela qu’il est préférable d’éviter de faire n’importe quoi.
        Attention au jugement dernier !
        Mais  »N’ayez pas peur » J-P II

    248

    Lorie 25/08/2014

    Citation de l’auteur : Appliquez donc  »La POSITIVE attitude » !
    Spitoven tu devrais prendre exemple !

      219

      Spitoven 26/08/2014

      Il n’en est pas question ! (varions les négations, voulons-nous bien)

    254

    Spitoven 25/08/2014

    NON

    Et au pire, votre corps servira la science.

290

Chacharazzi 25/08/2014

Photo : 1, 2, 3, attention le petit oiseau va sortir ! Miam

241

Castrateur 25/08/2014

Puisque c’est comme ça rdv VETO demain ! Tu te prends trop pour un cerf en rute ou coq dans une basse cour. Ça te servira de leçon !

253

MAÎTREaBsOlu 25/08/2014

Je t’ai déjà dis 1 000 fois non et tu recommences. Tu n’es pas un chat, tu es une mule.

    256

    Harlem Désir 25/08/2014

    Chuuut ! Tu ne m’as pas vu.

    242

    Cpabien 25/08/2014

    Arrêtez un peu de déboiser les gens comme ça sans les connaitre !

      266

      Spitoven 26/08/2014

      Pourquoi pas ? C’est tellement rigolo.

248

Vas pour la clef 24/08/2014

Oui, enfin, je sais pas, peut-être, quoique.

Il faut voir d’ailleurs.

Car est-ce le chat qui dit non, ou le journal qui dit non au chat?

D’après l’analyse morphologique de la chatitude en crise, il semblerait que ce soit bel et bien le chat qui dise non.

Mais peut-il dire non à la physique quantique, alors que l’état du chat reste fondamentalement indéterminé?

Car dans ce cas, toute affirmation du non est une négation du oui, mais en étant également l’inverse.

Et qu’en est-il de la dialectique hégélienne, lorsque la négation de la négation est subsumée par une synthèse dépassant la contradiction en et pour soi, qui à ce moment là n’en est une que pour nous ?

Mais le non du chat de Schrödinger subsume la contradiction de l’être et du néant par une affirmation dont le caractère énigmatique apparaît comme une transcription synthétique des textes du Dalaï-lama.

On le voit, au-delà des assertions occidentales qui ne sont que des apories ontiques, le chat rejoint ainsi, sa face l’exprime d’ailleurs dans toute sa grâce, l’état de perfection et de nirvana du bouddhisme zen. Le grand A de l’être en soi du chat expose ainsi la valeur fondamentale du retour de l’inconscient sur lui-même, formant ainsi une chaîne d’extraintentionalité en forme d’anneau de Möbius.

La boucle est bouclée, le cercle est fermé, le carré peut à nouveau circuler.

Ceci annonce donc une issue intemporelle, extraterritoriale, et inconsidérée, à la crise.

    239

    zapiro 25/08/2014

    Arrête de lire Pif Gadget, ça ne te réussit pas.

      264

      Vas pour la clef 25/08/2014

      Pif ? N’est-il pas l’ennemi des chats, ce chien sournois, malicieux et moqueur ?

      Un représentant de la ligne canine toujours à chercher noise. Un être primaire dénué de tout sens critique, quoique critiquant sans cesse.

      En un mot :

      Non !

    253

    Spitoven 25/08/2014

    Votre analyse est intéressante, mais elle manque d’axes d’exploitation pratique.

    Je suis moi-même en possession d’un chat quantique, et que croyez-vous que j’en fais, dans le cadre de mes travaux, mmh ?

      263

      M. Groçon 25/08/2014

      Vous le passez au micro onde. Histoire de vérifier si ses poils frisent.

        231

        Nonauxfrisottis 25/08/2014

        En fait, j’avoue qu’inconsciemment j’ai toujours eu un faible pour les cheveux et/ou poils frisés, OUI ! Mais que sur les autres.

        Bonne idée.

248

ratapoil 24/08/2014

Voila ce qui arrive quand on fait maquetter ses unes en Inde ou en Chine: encore une erreur de typo.

Il faut lire:

BON

miam miam, ça entrait pas sur la couv.

267

Kristian the viking 24/08/2014

Traditionnellement, on écrit plutôt N2O que NON, surtout que la formule développée est NNO. Mais que comptez-vous faire de ces châtons une fois anesthésiés ?

    241

    Spitoven 25/08/2014

    Celui qui les anesthésie est un idiot iconoclaste.

    Mieux vaut les attacher et ainsi profiter de leurs réactions en temps réel.

231

Phil29 24/08/2014

En fait, c’est toujours l’avis éclairé du chat du Belge: « Pendant les quelques milliards d’années qui ont précédé ma naissance, je n’ai pas vu le temps passer. J’espère qu’il en sera de même pendant ceux qui suivront ma mort. »

    248

    Spitoven 24/08/2014

    Vous avez l’intention d’évider tout le répertoire de Philippe Geluck ou vous essayez juste d’être encore plus chiant que moi ?

264

Z0or 24/08/2014

NON aux croquettes trop cher.
NON à l’abandon.
NON aux chiens.
NON à l’eau.
NON à NON.
NON
NON
Et NON.

254

Galvestone 24/08/2014

Quoi de plus normal que de parler de chats à la mi-août ?

    248

    jéglisséchef 24/08/2014

    Aussi normal que de parler d’imitations à la Mi-Mai.

      261

      fluo 24/08/2014

      Ou quand on règle une machine, de parler d’en faire tout un fromage à la mi-molette…

      258

      Matou 27/08/2014

       »À la miA-ouu c’est tellement plus romantiique, à la miA-ouu on fera les 400 coups »

      J’aime la chatte.

      Cordialement.

      Gros Minet

264

Charknaz 24/08/2014

220 avis pour un chaton et un non. Nous encourageons le minimalisme grandissant du gorafi.
A ce rythme là, nous allons faire les articles, les commentaires et la vaisselle.

    262

    Spitoven 24/08/2014

    Je ne devrais pas le dire, mais ils ont recruté un ambianceur, qui gonfle artificiellement la quantité de commentaires postés. Je me demande bien qui c’est…

      261

      Vilaine 24/08/2014

      En plus, il doit certainement être mieux payé que celui qui écrit les articles…
      Enfin, j’espère..

      244

      Jauni Alidé 24/08/2014

      ah que, si on a pas vu, faut acheter des lunettes.

        224

        OnestpasaveuglépartoiahqueNON 25/08/2014

        On a tous vu ton évasion fiscale en suisse ! Hé ouai pas besoin de LUNETTES Optic 2000. Tu empoches combien pour tes pubs en FRANCE? Les impôts français tu connais pas ? Parce que moi SI !
        Tu peux toujours aller donner une infime partie aux associations françaises pour faire GENRE. On est pas dupe.

        ÇA NON. Je dis : ah que NON ah que on est pas tous CON. Ça rime en plus. Ah que J’me kiff

      247

      Lafigue 24/08/2014

      osti , un sacré trou du cul -le 3eme œil-!

      237

      zapiro 24/08/2014

      Un sinistre personnage se faisant appeller : Spitoven, Karl Lactaire, jéglisséchef, Happybeurzdé, Chloé, Borniol, Charknaz, Flytox et Jean Oublie sûrement.Ce qui permet au Gorafi de vendre sa pub en faisant croire que nous sommes une armée à poster.C’est faux.
      Nous les gars de la narine nous sentons ces choses là.Je retourne sur mon site: iletaitunefoislephareouest.

        259

        jéglisséchef 24/08/2014

        Zapiro, le seul convive que quand tu l’invites, faut réserver tout le restaurant.

        256

        Vilaine 24/08/2014

        Ça me troue le bonnet ce que tu dis là !

        246

        Jean-Barnabé 25/08/2014

        et moi je sens le pâté ? Avec tout le mal que je me donne pour écrire des conneries (bon certes moins que les graphomanes compulsifs que sont Karl Lactaire, JéGloséChef, Zapiro, … mais bon, j’ai aussi pas que çà à foutre) !

          275

          Merci 25/08/2014

          Hé oui c’est comme ça la vie, après tout ce que tu a fait pour nous, c’est notre façon de te remercier.

      226

      piano 24/08/2014

      on voudrait bien connaître son non à celui-là

    223

    jéglisséchef 24/08/2014

    J’adore le « minimalisme grandissant ».

      246

      Spitoven 24/08/2014

      Y voyez-vous comme un sous-entendu ?

        246

        Labonneblague 25/08/2014

        Bien sur que NON voyons !

241

Phil29 24/08/2014

Regardez bien la photo: Ses oreilles sont dressées, de la sudation apparaît autour de sa tête, ses yeux sont exorbités, son nez blême, la langue doit être sèche et le photographe lui a essuyé la bave, c’est clair, ce chat est en érection. En fait, le Gorafi nous balance des photos subliminales tous les vendredis, mais alors celle-ci est vraiment dégueu….!

    268

    Spitoven 24/08/2014

    Toujours à rouspéter contre la science !

    Ce chat est une merveille du progrès. Il ressent une stimulation sexuelle intense à l’idée de nier ou de refuser. C’est l’avenir de l’humanité qui se joue là.

    273

    Spitoven 24/08/2014

    Hé mais c’est le mien !

    Erwin ! Reprends ta forme quantique et rentre tout de suite au labo, veux-tu !

      227

      Aritmikardiak 25/08/2014

      Il est pas déjà sous forme quantique, là ? Il a pourtant l’air bien mort-vivant…

        224

        Spitoven 25/08/2014

        Détrompez-vous en ne vous laissant pas mettre en boîte : sous sa forme quantique, il n’est à la fois mort et vivant que quand on ne le regarde pas.

        Là, il fait juste le con.

      260

      Ding-dong 25/08/2014

      Hé oh ?! J’ai perdu un petit chat blond au yeux bleus, un sacré de Birmanie. Vous ne l’auriez pas retrouvé à tout hasard ???

    246

    Ivan De Raissameyre 24/08/2014

    Effarant ! Je cours chez Mr Schroedinger (s’il n’y est pas mort) pour lui dire que vous avez la soluce à son énigme.

    255

    Jean-Barnabé 25/08/2014

    Chloé, je ne savais pas que vous faisiez partie (tout comme moi) des ailourophobes (traduction : détesteur de chats en grec ancien) averties. Ca ne peut vous rendre que d’autant plus charmante…

      240

      Raymond Glaireux 25/08/2014

      Quand t’auras vu ses escarpins taille 44, tu le trouveras encore charmant ?

          252

          Spitoven 26/08/2014

          Chloé, vous m’émoustillez.

          263

          Jealous 26/08/2014

          Sale PUTE !!!

          Moi je fais du 90D connasse.

    253

    Spitoven 24/08/2014

    On le dira au maréchal. Au maréchal 7. (-embrino de Carvalho)

251

zulu 24/08/2014

OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,I,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,OUI,O

      244

      Nicolas Bulo 24/08/2014

      allez donc prendre un viagra et tirer un coup, ça nous laissera respirer de l’air pur.

        243

        Spitoven 24/08/2014

        Mon premier est synonyme de détestation profonde et virulente. Mon deuxième exprime souvent la surprise ou l’indignation. Mon troisième est identique à mon premier. Mon tout est la réponse à votre commentaire.

        Qui suis-je ?

          238

          Ivan De Raissameyre 24/08/2014

          en 3 lettres…

          230

          Jesais 25/08/2014

          AMOUR !

          272

          Spitoven 25/08/2014

          En effet. Vous êtes fort en chat-rade.

          242

          Jaimepaslesgensmoi 25/08/2014

          Haïr. Détester. Maudire. Mépriser. Déprécier. Réprimer. Réprouver. Abominer. Exécrer. Abhorrer. 

          INJUSTICE MANQUEMENT MORAL  

          => colère, révolte, tempête, déchaînement, acerbité, irascibilité, agressivité, écoeurement, emportement, algarade, acrimonie 

          NON ? -non AH ÇA NON ALORS quand même pas.

          249

          Gétrouvé 26/08/2014

          1. Haine (N)
          2. Oh !!! (O)
          3. Haine (N)

          => NON.

          Je gagne quoi ?

226

Phil29 24/08/2014

La chat de Geluck a aussi dit: « Le type qui se moque du Tiers comme du Quart…se moque aussi du Tiers-Monde comme du Quart-Monde. » Mince, l’avis d’imposition vient d’arriver…!

    241

    Spitoven 24/08/2014

    Il a dit aussi : « அது அனைத்து மொழிகளிலும் அதே தான், வாயை மூடு. »

      249

      zou 24/08/2014

      ਪਲਾਸਟਿਕ ਸੰਸਾਰ ਨੂੰ ਬਦਲ ਗਿਆ ਹੈ ਅਤੇ ਉਹ ਇਸ ਲਈ, ਆਪਣੇ ਖੋਜ ਸੰਭਾਵੀ ਥੱਕ ਦੂਰ ਹੈ … ਇਸ ਲਈ ਕੀ ਕਰਨ ਦੀ ਜਾਰੀ ਰੱਖਣ.

      ਪਲਾਸਟਿਕ ਦੇ ਕਈ ਕਾਰਨ ਲਈ, ਈਕੋ-ਕੁਸ਼ਲ ਹੈ ਅਤੇ ਇਸ ਨੂੰ ਹਨ: ਉਹ ਇਮਾਰਤਾ ਵਿਚ ਰੱਖਦੇ ਹਨ, ਉਹ ਹਲਕਾ ਹਨ ਅਤੇ ਸੁਰੱਖਿਅਤ ਪੈਕੇਿਜੰਗ ਦੀ ਗਾਰੰਟੀ ਪੇਸ਼ ਕਰਦੇ ਹਨ. ਉਹ ਕਾਰ ਦਾ ਭਾਰ ਘਟਾਉਣ ਅਤੇ ਚਾਪ ਨੂੰ ਬਣਾ. ਉਹ ਸਾਨੂੰ ਸੂਰਜ ਦੇ ਟੀਚੇ ਨੂੰ ਕਰਨ ਲਈ ਮਦਦ ਕਰਨ ਅਤੇ ਊਰਜਾ ਸਰੋਤ ਬਣਨ ਲਈ ਹਵਾ. ਪਰ ਇਹ ਕਿਸੇ ਬਿੰਦੂ ਤੇ, ਹਰ ਇੱਕ ਇਸ ਦੇ ਲਾਭਦਾਇਕ ਦੇ ਜੀਵਨ ਦੇ ਅੰਤ ਤੱਕ ਪਹੁੰਚਦੀ ਹੈ. ਊਰਜਾ ਵਸੂਲੀ tr ਪਲਾਸਟਿਕ ਰਹਿੰਦ ਬਿਜਲੀ ਜ ਭਾਫ਼ ਜ ਦੀ ਗਰਮੀ ਮੁਹੱਈਆ ਕਰਵਾਉਣ ਲਈ ਤਿਆਰ ਕਰਨ ਲਈ ਸਮਕਾਲੀ ਵਰਤਣ ਲਈ ਇਸ ਊਰਜਾ ਲਈ ਸਹਾਇਕ ਹੈ, ਜੋ ਕਿ incineration ਹੈ. ਊਰਜਾ ਵਸੂਲੀ ਮਿਲਾਇਆ ਚੂਰਾ ਜ ਦੂਸ਼ਿਤ ਪਲਾਸਟਿਕ ਰਹਿੰਦ ਲਈ ਖਾਸ ਤੌਰ ‘ਤੇ ਠੀਕ ਹੈ.

      ਪਲਾਸਟਿਕ ਦੇ ਉੱਚ ਹੀਟਿੰਗ ਮੁੱਲ ਨੂੰ ਤੇਲ ਦੀ ਹੈ ਕਿ ਕਰਨ ਜਿਹੇ ਅਸਲ ਵਿੱਚ ਹੁੰਦਾ ਹੈ. ਇਸ ਲਈ ਪਲਾਸਟਿਕ ਹੱਦ ਕੁਦਰਤੀ ਸਰੋਤ ਨੂੰ ਸੁਰੱਖਿਅਤ ਰੱਖਣ ਵਿੱਚ ਮਦਦ ਕਰਦਾ ਹੈ, ਜੋ ਕਿ ਇੱਕ ਕੱਚੇ ਮਾਲ, ਦੇ ਰੂਪ ਵਿੱਚ ਤੇਲ ਦੀ ਤਬਦੀਲ ਕਰ ਸਕਦੇ ਹੋ.

      ਪੈਕੇਿਜੰਗ ‘ਤੇ ਯੂਰਪੀ ਡਾਇਰੈਕਟਿਵ ਦੀ ਲਾਗੂ ਕਰਨ ਦੇ ਮੁਢਲੇ ਸਾਲ ਵਿੱਚ, ਪਲਾਸਟਿਕ ਉਦਯੋਗ ਦੇ ਪਹਿਲੇ ਟੀਚਾ ਹੈ ਵਰਤਿਆ ਪਲਾਸਟਿਕ ਅਤੇ ਇਸ ਮੁੱਲ ਨਿਰਧਾਰਨ ਲਈ ਕਾਫੀ ਬੁਨਿਆਦੀ ਬਣਾਉਣ ਦੀ ਰਿਕਵਰੀ ਕਰਨ ਲਈ ਯੋਗਦਾਨ ਪਾਉਣ ਲਈ ਗਿਆ ਸੀ. ਮੌਜੂਦਾ ਟੀਚਾ ਹੈ ਕੀਮਤ ਦੋਨੋ ਵਾਤਾਵਰਨ ਅਤੇ ਆਰਥਕ ਅਸਰਦਾਰ ਹੋਣਾ ਚਾਹੀਦਾ ਹੈ ਦਾ ਮਤਲਬ ਹੈ ਕਿ, ਜਿਸ ਨੂੰ ਈਕੋ-ਨਿਪੁੰਨਤਾ, ਹੁੰਦਾ ਹੈ.

        187

        Spitoven 24/08/2014

        Vous, vous avez utilisé Google Trad, ça saute aux yeux.

        179

        Vilaine 24/08/2014

        C’est beau !!!! J’en ai les larmes aux yeux…

163

Yann Amar 24/08/2014

Parfaitement et définitivement NON !

    176

    Spitoven 24/08/2014

    Vous aurez beau dire, vous n’impressionnez personne.

    NON se suffit à lui-même, hérétique.

      185

      Aritmikardiak 25/08/2014

      Yann Amar des imposteurs !

    171

    Spitoven 24/08/2014

    C’est une partie de la vérité. La question qui demeure cependant est : Bourré de quoi ?

      169

      Eurk 24/08/2014

      Bourré de NON je suppose. Non ?

          165

          Eurk 25/08/2014

          Vous m’agacez fortement très cher Spitoven.

          165

          Spitoven 25/08/2014

          Vous ne vous en rendez compte que maintenant ?

157

Al 23/08/2014

Un tel regard, comment arrivez-vous à dire non et à encore dormir la nuit ? Quid de l’injustice commise envers ce pauvre petit minou sans défense ?

    192

    Spitoven 24/08/2014

    Si vous voulez, j’en ai un avec des défenses. Un vrai miracle de l’expérimentation génétique.

    Voire même un miraculé, étant donné le taux de survie moyen de mes sujets.

    180

    Spitoven 24/08/2014

    Et moi qui croyais que les poupées ne savaient faire que NON, NON, NON NON NON, NON…

        156

        Michel-Paul Nareff 26/08/2014

        C’est un p’tit minet hé hé
        Qui fait « Miaw ! » « Miaw ! » « Miawmiawmiaw ! » « Miaw ! »
        Toute la journée hé hé
        Il fait « Miaw ! » « Miaw ! » « Miawmiawmiaw ! » « Miaw ! »

        Personne
        N’lui a jamais enseignée hé héhéhé hé
        Qu’on pouvait s’la fermer hé héhéhé hé

        Sans se démonter hé hé
        Il fait « Miaw ! » « Miaw ! » « Miawmiawmiaw ! » « Miaw ! »
        Aigre et sans pitié hé hé
        Il fait « Miaw ! » « Miaw ! » « Miawmiawmiaw ! » « Miaw ! »

        Il fait
        Il fait tell’ment de bruit hi hihihi hi
        Que j’en crève la nuit hi hihihi hi

        Entre deux vomis hi hi
        Il fait « Miaw ! » « Miaw ! » « Miawmiawmiaw ! » « Miaw ! »
        Sur mes tapiss’ries hi hi
        Il fait « Miaw ! » « Miaw ! » « Miawmiawmiaw ! » « Miaw ! »

        Pourtant
        Je donnerais ma vie hi hihihi hi
        Pour qu’il bouff’ses Friskies hi hihihi hi

          183

          Copieur 27/08/2014

          La reprise est bien moins meilleure plus pire que l’originale.

170

eliaze 23/08/2014

Win the yes needs the no to win against the no !

160

Karl Lactaire 23/08/2014

Vraiment, il ne se trouve personne pour avoir vu Harlem Desir ?

    183

    Spitoven 24/08/2014

    Ça me rappelle, Karl, que j’ai connu un Nick Lactaire, dans le temps. C’était un mangeur d’écologistes, de hamburgers et de pétrole, qui se faisait surnommer « Nique la Terre ». Serait-il de votre famille, par hasard ?

      162

      fluo 24/08/2014

      Voyons, messieurs, un peu de retenue, comportons-nous en adultes et évitons toute polémique stérile…

        186

        Spitoven 25/08/2014

        L’évitement, mon cher, est une tare psychologique.

        Il n’empêche que j’aimerais bien savoir s’il en est au moins un, de Jeff, Phil et Nick, qui est de la famille de Karl.

    173

    Spitoven 24/08/2014

    Oh, un pokémon ! Attrapons-le !

141

Jean-Barnabé 23/08/2014

c’est qui ce Ludwig von Spitoven qui dit non à tout ?

    143

    Spitoven 24/08/2014

    Je suis le principe de négation primordial. J’espère que ça ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd.

      159

      Guneblaguemoiocijepe? 25/08/2014

      Quel est le comble du comble ?

      La réponse est très simple, voili-voilou tadada :

      C’est qu’un muet dise à un sourd qu’un aveugle les espionne A TRAVERS LES CHEVEUX D’UN CHAUVE !!!

      AHAH elle est trop bonne quoi !

      KescequonsefendbienlagueuleiciAlloNabillaquoi

    163

    piano 24/08/2014

    ne l’accable pas, il vient juste de passer son Bach

171

le philosophe illétré 23/08/2014

Trois lettres qui en dise long, tout en étant imprimé en large, de façon clair et précis il est donc impossible de le lire de travers .

185

Jean-Luc Laimouch 23/08/2014

Tu l’as connu le con qui dit non ?

    156

    Spitoven 23/08/2014

    მე არ & હું નથી & నాదగ్గర

      173

      Jean-Luc Laimouch 23/08/2014

      நீங்கள் நிறைய மற்றும் பிரச்சனையில் எல்லோரும் சலித்து போது.
      மீன்பிடி நல்லது

          166

          Jean-Luc Laimouch 24/08/2014

          NOn

          173

          Spitoven 24/08/2014

          J’allais le dire.

155

Toto coucougno 23/08/2014

Oh mais je suis pas d’accord! Il est trop chouki chouki, trop mimimi! Gouzi gouzi gougougou. Oh oui ty es beau! OUH OUI! OUH OUI! Oh oui tu fais des miaous! Poupoupoupoupoupoupoupoupoupoupoupou!

191

louisneuville 23/08/2014

qu’elle soit contre l’épilation des chattes, quoi de plus normal.

    150

    Garfield 27/08/2014

    Bai miou-mwa, j’ai connu plein de tickets de métro !
    1€72 pour un voyage.
    RONronRONron…

          179

          Spitoven 23/08/2014

          Heil !

          164

          zapiro 24/08/2014

          Wunderbar!

          123

          M. Groçon 24/08/2014

          A vos souhaits.

          173

          Substance allergène 25/08/2014

          Tu serais pas un peu allergique aux chats Atchoum ?

          182

          Spitoven 25/08/2014

          NEIN NICHT CATS

150

Phil29 23/08/2014

Il a aussi dit: « Pour fumer moins, il faut éviter de fumer des cigarettes entre celle qu’on est en train de fumer et la prochaine qu’on allumera. »

145

pedrito 23/08/2014

Moi non plus, je n’aime pas les canidés.

143

Phil29 23/08/2014

La chat de Geluck a dit:  » Si on prenait ses vacances à l’envers, on serait heureux d’en voir la fin puisque c’est là qu’elles commenceraient. Et lorsqu’elles s’achèveraient, on serait content puisque ce serait le début… »

182

jéglisséchef 23/08/2014

Vous n’auriez pas dissous pour que j’achète de l’acide à minet ?

    150

    HCl 25/08/2014

    WARNING !!!

    ATTENTION toujours l’acide dans l’eau et pas l’inverse.

    Help : Moyen mnémotechnique  »assis dans l’eau ».

    SiNON NON gpadsou gepadtun.

162

jéglisséchef 23/08/2014

Chaton la suite avec impatience.

152

Bout-en-train 23/08/2014

Le chaton est NON-CHAT-LENT

175

Karl Lactaire 22/08/2014

Quelqu’un aurait vu Harlem Desir ?

167

zapiro 22/08/2014

Je débute l’histoire et vous la construisez à votre gré et selon votre inspiration: C’est le petit chat de Polnareff qui fait non, non, non, non qui rencontre un poisson-chat à qui il dit « Tu veux jouer à chat perché »?

161

ArthurBulence 22/08/2014

Et moi qui croyait que les chats faisait MIAOU…

188

Valerian 22/08/2014

Tiens, j’ai raté les 1739 précédents gorafi magazine, où peut-on se les procurer ?

174

Spitoven 22/08/2014

Je pense, très chers amis, que vous commettez une erreur d’interprétation. Au vu de la mine déconfite du félidé, il ne semble pas que ce soit lui qui porte cette marque de refus mais plutôt qui la subisse. Peut-être le Gorafi fait-il à demis maux référence aux problèmes posés par l’immigration clandestine des animaux de compagnie ?

      171

      Silycat 23/08/2014

      le mec se répond à lui-même quoi …

          189

          Spitoven 23/08/2014

          NON

        184

        zapiro 23/08/2014

        C’est pas sûr qu’il soit fou.

    160

    piano 24/08/2014

    à mon avis ton chat dû t’abandonner, il a eu raison; il y a des animaux de compagnie qui sont durs à supporter.
    Pas sûr qu’un chat concupiscent ne te détache de l’arbre au pied duquel il t’a enchaîné !

      170

      Pardon?!gpabientoucompris?! 25/08/2014

      Tu m’insultes c’est ça ? De chat con, cocu et pissant. Bah OK merci bien.

      180

      ConcupiscentCMOIzutFéchier 25/08/2014

      Mé non y a que les cons qui arrivent pas à baiser, en fait SI OUI :

      « Laissez-vous mener par l’Esprit et vous ne risquerez pas de satisfaire l’oisiveté charnelle. Car la chair convoite contre l’Esprit et l’Esprit contre la chair »

      Mé oui :

      LA loi d’amour « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

      175

      Baisercbondudevraistoiocihorsengagement 25/08/2014

      De plus, je tiens encore à citer wikipedia (site pas très recommandé niveau fiabilité de l’info, mais…j’aime bien quand même alors tant pis) :

      – Dans la suite du passage où *Paul*<3 discute la convoitise de la chair, celle-ci est déclinée à la faveur d’une énumération de ce qu'elle produit : « Fornication, impureté, débauche, idolâtrie, haines, discorde, jalousie, emportements, disputes, dissensions, scissions, sentiment d’envie, orgies, ripailles », passions qui selon l’apôtre interdisent à ceux qui les commettent d’hériter du « royaume de Dieu », ajoutant « ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises ».

      Tu vois ou je veux en venir ou pas ?
      Je sais que OUI tu es intelligent.

154

jéglisséchef 22/08/2014

Bon, les poteaux, va falloir passer le weekend avec ça. Ou alors c’est les bouchons.
C’est vous qui voyez.

    178

    M. Groçon 22/08/2014

    Le week-end est assuré : je le passe en compagnie d’une belle chatte.

      159

      Marisol 22/08/2014

      Vous avez l’adresse de la pharmacie de garde?

      179

      OhNON 25/08/2014

      Je suis jalouse ! Mais qu’est ce qu’elle a de plus que moi ? Je souffre.

        177

        Spitoven 26/08/2014

        C’est bien. Continuez.

156

Piédestal 22/08/2014

Le chat botté botte en touche
Et ne répond pas à la question
Du coup il se prend une borniol

    250

    Spitoven 23/08/2014

    il aurait dû répondre NON

178

zapiro 22/08/2014

Bien l’article sur Philippe Geluk mais chat mène où?

141

Vilaine 22/08/2014

Comment peut-on dire non à ces yeux là ? Je ne suis pas d’accord avec cet article et n’ai pas peur d’afficher mes convictions…
Aussi, je dis un grand et sonore OUI, quitte à me faire quelques ennemis…

168

Alain-Fredéric Roussard 22/08/2014

Le Gorafi mets en lumière une mode malsaine qui tâche le quotidien: ma demande d’augmentation, la serveuse dont j’ai demandé le numéro, si je pouvais avoir un délai pour payer le prochain loyer; assez de tous ces NON!

176

pamoi 22/08/2014

Entierement d’accord, la vivisection permet l’emancipation du chaton en lui offrant l’occasion d’être utile a la science.

    180

    pamoitoujours 22/08/2014

    Une petite experience amusante, faites control alt fleche du bas sur votre clavier, le NON reste parfaitement lisible alors que ce co**ard de chaton se retrouve avec la tête en bas, ce qui prouve bien la superiorité du non sur le chaton.

202

Sandrine Débonnaire 22/08/2014

Cette image est parlante. Elle évoque le cri des parents en voyant leur enfant revenir à la maison avec un chaton. Le chat fait exactement cette tête et les parents cèdent quand le gamin pleure à l’idée de se séparer du chat.

161

C'est mon choix 22/08/2014

Puisque c’est comme ça, je ne lirai pas cet article et puis c’est tout.

153

Borniol 22/08/2014

Bon, pour l’alcool d’accord, mais pour l’eau ferrugineuse ?

    176

    Cledroitchemin 26/08/2014

    On trouve de l’eau ferrugineuse à Spa (ville). Vous devriez vous y rendre Monsieur le chat.
     »SPA le lieu rêvé des chats »

      179

      Spitoven 26/08/2014

      Je crois qu’il vous répond NON

178

Piédestal 22/08/2014

Cet article est tendancieux. Depuis quand le gorafi doit-il avoir une opinion.
Je dis non au non
Nom d’une pipe !

179

Carn Ivore 22/08/2014

Bien cuit, le chat a pourtant la saveur du lapin. Alors Messieurs Les Gorafiens et Mesdames les Gorafiennes ne faites pas preuve d’obscurantisme gôutez donc avant de dire non.
PS: celui de la photo me semble quand même un peu maigrichon… et mignon

176

M. Groçon 22/08/2014

Cet article n’en est pas un. C’est juste une pub pour le prochain concours de lancer de chatons qui aura lieu à Melun ce dimanche à venir.

      189

      M. Groçon 24/08/2014

      FAANNNTAAASTIIIIIIIIIIIIIIIIIIQUE !!! Je viens de faire un revers façon Tsonga avec un chaton né ce matin même. Il n’a rien vu du tout car ses yeux n’étaient pas encore ouverts. J’ai gagné une visite à l’usine Kinder Bueno.

          160

          M. Groçon 25/08/2014

          OUI.

          164

          Spitoven 25/08/2014

          Blasphème !

170

Grosse Fatigue 22/08/2014

Et moi je dis MERDE et je vous assure que ça fait encore plus de bien que de dire NON
Alors MERDE et REMERDE

151

Norman Die 22/08/2014

p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non.

    182

    Spitoven 23/08/2014

    et si c’est oui c’est NON et si c’est non c’est NON

169

piano 22/08/2014

pourtant la mi-août c’était la semaine passée ?

163

Piano 22/08/2014

où va-t-on si le Gorafi n’est plus capable d »appeler un chat un chat…

169

Jay Riencompri 22/08/2014

Je trouve ce chaton beaucoup trop catégorique.
Il me fait penser à Nabila affirmant tout et n’importe quoi sur les ondes.

191

Julian Foiré 22/08/2014

C’est pas tant une affaire de non affirmation que d’infirmation. Plutôt que d’opposition, les chatons semblent – de par leur statut – n’avoir en fait que le pouvoir d’OPPOSER un déni proprement « félin », si j’ose dire. Mais de quoi? Et c’est là que ça se corse: car ni Aristote ni Marx n’eurent le pouvoir en leur temps d’attacher les lacets de leurs propres chaussures à la fin de leurs vies. Donc oui: NON.

196

Duss Jean Claude 22/08/2014

Les animaux sont méchants.

177

Jean Talu 22/08/2014

Encore un exemple flagrant du manque d’originalité et de créativité du Gorafi.
Moi je dis non.

179

Jean-Luc 22/08/2014

Au choix :
1 Vous n’avez plus d’idées vous pouvez arrêter ce site
2 C’est l’été les rédacteurs sont en vacances et faut changer vos stagiaires

173

Émoncussaidupoulé 22/08/2014

Le Gorafi : le pouvoir de dire non.

    148

    Spitoven 23/08/2014

    NON au pouvoir de dire NON

165

ArthurBulence 22/08/2014

Non, nous ne travaillerons pas? La rédaction : le 15 août est passé maintenant!

Non, nous ne cautionnons pas ce non-travail!

    159

    Jay Riencompri 22/08/2014

    J’aurais affirmé ‘wouai bof’ de la manière la plus moyennement rigoureuse.

    166

    Nico 22/08/2014

    Prendre position et le meilleur moyen de bien s’asseoir

174

Buzomeu 22/08/2014

Encore une fois, la rédaction du Gorafi s’est contentée d’un article sans goût, sans saveur, sans odeur, sur un sujet qui aurait mérité une discussion tranchée et une réelle prise de position !
Que sont devenus les journalistes d’antan qui savaient exprimer fortement leurs certitudes et guider ainsi leurs concitoyens ?
La fadeur de l’analyse, le verbiage douteux ne savent pas masquer le manque de conviction, et le manque de foi contrarie l’éloquence.
Amis baveux, retrouve le courage d’écrire ce que tu penses : « Faut voir… »

169

Juju 22/08/2014

Encore un chaton qui vient tragiquement de perdre au jeu du Ni oui Ni non Ni Harlem Desir.

    165

    jeanb 22/08/2014

    Enfin Jotun est revenu!
    Cette photo en est une preuve irréfutable.

      145

      Alain Prout 23/08/2014

      Qui est-ce ce Jotun ?
      Est-un nouveau stagiaire au gorafi ?

150

Millig 22/08/2014

Un chat est arrivé au 2e tour d’une élection ? Le monde va mal, ce n’est pas sans rappeler les heures les plus sombres de notre histoire…

161

Cristopher Slabedade 22/08/2014

This is SPAAAAARTAAAAAAAAAAAA !!!

    165

    Spitoven 23/08/2014

    NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

150

pfff 22/08/2014

Ca tombe bien : moi non plus !

160

Jean-Barnabé 22/08/2014

Oukouloumougnou … Par contre, drôle d’idée de l’avoir appelé « NON » … C’est le chat de Jotun ?

134

Andrianne 22/08/2014

Oui avec un « SI »,
Non avec un « MAIS »…

    165

    Spitoven 23/08/2014

    et OUI proscrit
    et NON tout seul

160

BlackReach 22/08/2014

Les chats détruiront la race humaine , nous sommes perdus…

173

Jean Barnabé 22/08/2014

Intéressant. Et sinon on peut connaître le sommaire ?

151

Conspirationiste 22/08/2014

Le visage de la rédaction du Gorafi enfin révélé ?

155

François 22/08/2014

Ça dépend j’ai envie de dire. Ou pas.

149

jéglisséchef 22/08/2014

Je sens que c’est un défi. La rédaction du Gorafi nous déclare la guerre.
Faut-il répondre ?

      155

      jéglisséchef 22/08/2014

      Ok. J’appelle Obama.

        157

        piano 22/08/2014

        incroyable, au bas mot tu appellerais Obama ?

          153

          M. Groçon 22/08/2014

          Oui il appelerait homme aux bas.

          178

          jéglisséchef 22/08/2014

          Ouais. ça t’en touche un coin , hein ?

          163

          Spitoven 22/08/2014

          C’est un homme aux abois.

          161

          zapiro 23/08/2014

          C’est le chien qui aboit pas le chat.

          162

          Charknaz 23/08/2014

          Qui est dans l’abus, aboiera.

          178

          Spitoven 23/08/2014

          virgule entre le sujet et le verbe : NON

          148

          Charknaz 23/08/2014

          Z,obi.

    171

    zulu 22/08/2014

    C’est pas d’aujourd’hui. Ils en on marre, ils vont tout mettre sur leur site de tricot, c’est évident.

    168

    Buda Peste 22/08/2014

    Je crois que la photo répond à votre question mon cher jéglisséchef! Il n’empêche que devant cette image et ce titre un peu provocateur, je ressens le refus de la ou le stagiaire à chercher un article digne de la hauteur des avis éclairés des habitués du Gorafi. Comme quoi même le journalisme est en déroute!

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé à Baisercbondudevraistoiocihorsengagement Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *