Horoscope du 25 août 2014

28 Publié le 25/08/2014 par La Rédaction

Bélier : Dernière semaine d’août. Mais ce que vous attendez vraiment, c’est la dernière semaine de votre vie.

Bélier : Dernière semaine d’août. Mais ce que vous attendez vraiment, c’est la dernière semaine de votre vie.

Taureau : Toujours célibataire ? Cela ne sert plus à rien de raconter que c’est voulu; tout le monde a cessé de le croire.

Gémeaux : L’ascendant Neptune revient en confrontation avec le trio lunaire Mercure-Saturne-Jupiter, déjà présent dans votre champ astral avec l’aspect de Mars. Ça n’a pas de sens. Comme votre vie.

Cancer : Jupiter débarque dans votre vie et les punaises de lit aussi. Pour une fois que vous aurez de la compagnie sur votre matelas…

Lion : Le meilleur ami de l’homme, c’est le chien. C’est une chance pour vous qui n’avez aucun ami humain.

Vierge : Vous avez l’impression que votre partenaire se détache de vous. C’est chouette, vous êtes perspicace.

Balance : Avoir le cafard, avoir des cafards. Une expression qui vous concerne, au singulier comme au pluriel.

Scorpion : Forme : Quelle chance ! Vous étiez assez gros.sse pour que les trois kilos pris grâce aux moules-frites et aux glaces ne se voient pas !

Furet : Le mariage, ce n’est pas pour vous. D’ailleurs, le bonheur non plus.

Sagittaire : Vous voudriez savoir avec quel signe astral vous êtes compatible en amour. Il serait plus sûr de prendre ce que vous trouvez si vous ne voulez pas finir vos jours célibataire.

Capricorne : Le soleil est dans votre champ astral. Vous aussi, vous pouvez être attirant.e. Remerciez les moustiques de vous l’avoir prouvé.

Verseau : Vous êtes fier.e de retrouver vos proches et de montrer comme vous êtes bronzé.e après ces vacances. Mais ne vous méprenez pas, le bronzage ne cache malheureusement ni vos boutons, ni votre cellulite, ni vos défauts, ni même votre visage.

Poisson : Malheureusement, l’avenir est imprévisible. Tout peut encore changer. Vous n’avez pas un destin, tout dépend de ce que vous faites:  c’est pour cela que vous courrez droit vers l’échec.

Mots clés :
Publicité
Publicité