Médias : la nouvelle miss météo du Grand Journal issue de l’agriculture biologique

99 Publié le 25/08/2014 par La Rédaction

Pour la rentrée, le Grand Journal, l’émission phare du groupe Canal+ s’est mise au vert. Parmi les nouveautés marquantes, la chaîne annonce avoir cultivé la nouvelle miss météo, Raphaëlle Dupire, dans le respect de l’environnement, sans traitement chimique.

Pour la rentrée, le Grand Journal, l’émission phare du groupe Canal+ s’est mise au vert. Parmi les nouveautés marquantes, la chaîne annonce avoir cultivé la nouvelle miss météo, Raphaëlle Dupire, dans le respect de l’environnement, sans traitement chimique.

Une grille 100% bio

Cette nouvelle a été annoncée ce matin au cours d’une conférence de presse au siège du groupe Canal+. Son président Bertrand Méheut a alors précisé les intentions de la chaîne. “ Cette miss météo 100% bio est un premier pas. A terme, l’intégralité de notre grille sera écologique, Mouloud Achour compris. 

Pour Bertrand Delaire, responsable de la formation des miss météo à Canal+ depuis plus de 20 ans, c’est une petite révolution. “ On s’efforce de créer une miss météo plus saine, qui respecte les cycles naturels de la télévision, moins soumise au diktat du rendement, tout en faisant bander le téléspectateur devant son plat de lentilles. 

Météo-bobo

Une miss météo élevée en plein air, nourrie exclusivement au gland et à la chataigne, il n’en fallait pas plus pour déclencher une pluie de réactions politiques. Le sénateur d’Europe Ecologie Les Verts, Jean-Vincent Placé, y voit un “signal fort en faveur de la production de chroniqueurs moins polluants”.

Nadine Morano a réagi pour le compte de l’UMP, en se déclarant “scandalisée par la leçon de morale parisiano-bobo-gauchisante du groupe Canal+”, avant de demander la démission de la ministre de la justice Christiane Taubira.

La Rédaction

Illustration : capture d’écran Youtube

Publicité
Publicité