La RATP : «Nous présentons nos excuses chaque jour mais nous n’en pensons pas un mot»

127 Publié le 16/09/2014 par La Rédaction

Étonnante déclaration de la Régie Autonome des Transports Parisiens. En effet, les usagers des transports en commun ont l’habitude de lire sur les écrans des gares ou des couloirs du métro de courts messages les informant des perturbations du jour, avec un message d’excuse généralement rédigé comme suit : « Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée ».

Étonnante déclaration de la Régie Autonome des Transports Parisiens. En effet, les usagers des transports en commun ont l’habitude de lire sur les écrans des gares ou des couloirs du métro de courts messages les informant des perturbations du jour, avec un message d’excuse généralement rédigé comme suit : « Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée ».

Une grosse déception pour les usagers

Miloud et Sophie sont tous deux étudiants en MASTER 1 à l’Université de Nanterre et prennent le bus et le métro presque quotidiennement pour se rendre sur le campus. Miloud ne cache pas sa déception : « Quand je voyais leurs excuses, je me disais « Bah ça arrive à tout le monde ! » et je leur pardonnais, parce qu’ils étaient polis… Mais là je suis dégoûté ». Sophie, quant à elle, a toujours été dubitative : « Je le sentais depuis le début qu’ils n’étaient pas sincères… Je me trompe jamais, j’ai le nez creux pour ce genre de trucs vous savez ».

Une déclaration polémique mais nécessaire

Cette déclaration, Pierre Mongin, PDG de la RATP, l’assume totalement. Il fallait selon lui « remettre les pendules à l’heure et arrêter de se voiler la face ». Il continue alors dans un discours nerveux et agacé : « Lorsqu’il y a un problème sur le réseau, on doit le résoudre rapidement, et on n’a pas le temps nécessaire pour rédiger un nouveau message d’excuse personnalisé, alors on se contente d’un vieux qu’on recycle à chaque fois. Si les usagers croient vraiment aux excuses de la RATP c’est qu’ils sont bien trop naïfs ! »

La RATP ne changera pas son message d’excuse et prévient même qu’elle pourrait le supprimer au cours de l’année prochaine. Tout ceci entre dans une démarche d’honnêteté envers l’usager, pour repartir sur des bases saines. Pierre Mongin l’affirme : « Nous voulons arrêter le dialogue hypocrite. Que les usagers subissent des retards, des trains supprimés, des métros bondés, des colis suspects, des erreurs d’aiguillages, est un fait. Ils devront faire avec et continuer à payer leur abonnement chaque mois. Nous ne présenterons plus nos excuses pour de petites erreurs techniques. Chacun ses problèmes ».

La rédaction

Photo: Thinckstock/ Sebastien_B

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité