Inde – Cet homme peut allonger ses bras et ses jambes sur plusieurs mètres

160 Publié le 29/09/2014 par La Rédaction

Son nom de famille reste toujours inconnu mais son prénom, lui, commence à faire le buzz. Dhalsim, un bonze indien proche de la quarantaine, fait parler de lui sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours.

 Dans une vidéo publiée sur YouTube, on voit ce dernier combattre un colosse russe expert en catch et en Sambo. Le moine originaire de Calcutta, parvient à terrasser son adversaire en étirant grâce à sa volonté ses bras et ses jambes sur 4 à 5 mètres. Le tout grâce à une maîtrise approfondie du yoga. Portrait.  



Combattre pour les autres

Quand il nous reçoit dans son humble cahute située dans l’un des nombreux bidonvilles de Calcutta, Dhalsim nous propose poliment du thé. Le regard profond et un corps à l’image de sa sobriété, mais ce qui marque d’emblée lorsqu’on le rencontre, c’est son collier de crânes qu’il porte nuit et jour autour du cou. « Ce sont les restes des enfants que je n’ai pas pu sauver de la faim. Ceux qui me rappellent pourquoi je combats. » nous confie-t-il le ton grave.

Car si ce religieux s’est lancé dans le sport de combat depuis plusieurs années ce n’est pas par appât du gain ou par amour de la violence. S’il le fait, c’est avant tout pour les plus démunis : « Chaque prix que je gagne, chaque enveloppe que je touche, j’en donne 99% aux enfants du quartier qui souffrent de malnutrition. Le reste va à ma femme Sally. »

Depuis qu’il a décidé d’utiliser ses connaissances en yoga au service des combats clandestins, Dhalsim enchaîne les victoires. Son principal atout ? La capacité à allonger à volonté ses membres pour toucher ses adversaires. Une prouesse qu’il nous explique : « Je me concentre très fort. Je me dis que mon poing, ou mon pied, peut atteindre l’adversaire d’où je suis. Ensuite je frappe en donnant tout ce que j’ai. Je ne réfléchis pas en me demandant si c’est possible ou non. Et généralement mon corps me suit. » 


La concentration, c’est ce qui permet également à Dhalsim de créer des boules de feu qu’il crache sur ses adversaires pour les maintenir à distance. Dans une autre vidéo diffusée sur Internet, on le voit aussi se téléporter face à un sumotori japonais du nom de E.Honda avant d’asséner à ce dernier un coup de pied de 4 mètres dans le visage.

Des problèmes avec le crime organisé



Cette série de dons incroyables a certes permis à Dhalsim d’en tirer profit mais lui a, dans la foulée, attiré bon nombre de soucis : « Il y a une organisation baptisée Shadoloo qui traque les meilleurs combattants de la planète pour les transformer en soldats. J’essaie de leur échapper depuis quelques temps mais leurs visites sont de plus en plus récurrentes » nous confie-t-il avant de nous laisser pour aller affronter un combattant espagnol expert en tauromachie et en ninjutsu.

La Rédaction

Photo: flickr creative common/ Alan/

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité