Cannes – Démantèlement d’un important trafic de gencives de porc

140 Publié le 07/10/2014 par La Rédaction

C’est la fin d’une traque de plusieurs mois. La police cannoise a mis fin à un important trafic de gencives de porc et arrêté de nombreux intermédiaires. Des restaurants huppés de la Côte d’Azur seraient impliqués ainsi qu’une personnalité du monde du cinéma. Reportage.

Connue pour leurs qualités culinaires, les gencives de porc ont connu un véritable pic de consommation, notamment dans le sud-est. Un mets très demandé et très cher qui suscite convoitises et trafics en tout genre. « Nous enquêtions depuis des mois sur cette affaire, c’est un franc succès » a sobrement commenté un porte-parole de la police. Plus de 300 tonnes de gencives de porc ont été saisies dans divers restaurants tandis qu’en Bulgarie et en Roumanie, premiers pays producteurs de gencives de porc, le reste du réseau tombait dans les mailles du filet.

« Les gencives étaient surfacturées, certaines étaient même passées en contrebande. Dans certains restaurants, on a servi aux consommateurs  de banales gencives de mouton » a expliqué un responsable des services sanitaires. Parmi les personnes mises en examen dans ce dossier figure une personnalité du monde du cinéma, dont le nom, à la demande de son avocat, est tenu secret. L’homme aurait connu un succès d’estime dans un film d’horreur dans les années 90 et dirigeait en sous main la totalité du réseau.

Les restaurateurs s’inquiètent de l’image que cette affaire va donner de ce plat. Et déjà certains veulent rassurer leurs consommateurs. Mais les restaurateurs n’en ont peut-être pas terminé avec la justice. Car outre les gencives de porc, les policiers s’intéressent désormais à plusieurs irrégularités sur un autre plat très couru dans la région, les clapiottes.

La Rédaction

Publicité
Publicité