Des centaines de voyageurs importunés par Nadine Morano chaque jour dans les transports en commun

102 Publié le 15/10/2014 par La Rédaction

Après son scandale à la gare de l’Est contre une femme qui portait une burka, il apparaît que Nadine Morano n’en est pas à son premier coup d’essai. Plusieurs dizaines de personnes ont ainsi témoigné avoir été importunées par Nadine Morano au cours des derniers mois alors qu’elles étaient dans les transports en communs.

Après son scandale à la gare de l’Est contre une femme qui portait une burka, il apparaît que Nadine Morano n’en est pas à son premier coup d’essai. Plusieurs dizaines de personnes ont ainsi témoigné avoir été importunées par Nadine Morano au cours des derniers mois alors qu’elles étaient dans les transports en communs.

Les remarques de la part de la député portent le plus souvent sur des tenues jugées inadéquates, des coiffures mal tenues, casquettes portées à l’envers, ou des casques audio qui laissaient passer une musique trop forte. « On est habitué vous savez, elle est là tous les jours on essaie juste de pas la remarquer » explique Ahmed, un jeune homme qui doit traverser la gare de l’Est chaque jour pour se rendre à son travail. « Je baisse les yeux, je fais comme si je ne la voyais pas, mais dès qu’elle vous a vu, c’est trop tard, elle vous coince » raconte Sophie, 27 ans, qui a subi elle aussi les foudres de la député.

« Il y a quelques jours elle m’a critiqué pour des ourlets de pantalons trop voyant, elle m’a pris à partie devant tous les voyageurs, c’était gênant » ajoute un autre jeune homme. Mais pour beaucoup, c’est désormais devenu une triste habitude que de croiser la député et ancienne ministre à l’heure de pointe dans le hall de la gare. « C’est un peu triste, ça nous rappelle qu’on peut nous aussi se retrouver aussi bas si on ne fait pas attention » commente une jeune femme qui vient tout juste de subir plusieurs minutes d’invectives de la part de Nadine Morano parce que son haut n’était pas raccord avec son pantalon.

Dans l’immédiat, la député n’était pas disponible pour répondre à nos questions. il semble qu’elle était occupée à signaler à un agent de police plusieurs individus avec une barbe imposante et au comportement suspect, des individus après qui elle a couru au travers de toute la gare pour obtenir plus d’informations de leur part, en vain.

La Rédaction

Publicité
Publicité