Un couple sur trois détournerait l’argent de poche des grands-parents destiné à leurs enfants

69 Publié le 28/10/2014 par La Rédaction

Les résultats de cette étude risquent d’en indigner plus d’un : près d’un tiers des parents en France avouent ne pas transmettre à leurs enfants l’argent de poche en provenance des grands-parents. Un détournement qui s’élèverait chaque année à plusieurs centaines de millions d’euros. Reportage.

Les résultats de cette étude risquent d’en indigner plus d’un : près d’un tiers des parents en France avouent ne pas transmettre à leurs enfants l’argent de poche en provenance des grands-parents. Un détournement qui s’élèverait chaque année à plusieurs centaines de millions d’euros. Reportage.

Au total, ils seraient environ 5 millions d’enfant ou d’adolescents à ne pas recevoir régulièrement l’argent qui leur est dû. Un chiffre sous-estimé selon Mohamed Moakel, qui représente une association de victimes d’escroqueries à l’argent de poche. Lui-même raconte avoir vécu plus de dix ans sans rien soupçonner avant de découvrir la vérité à sa majorité.« Avec l’argent détourné, mes parents se payaient des vacances, des écrans plats et des voitures. Ils m’ont avoué tardivement d’où venait l’argent » explique-t-il.

Le « détournement d’argent de poche » comme l’appelle Mohamed Moakel, serait responsable de nombreuses difficultés financières rencontrées par les adolescents. « Entre les abonnements téléphoniques, et l’augmentation du prix des bonbons et des images Panini, ils sont de plus en plus nombreux à ne plus rien avoir à partir du 10 de chaque mois » explique le jeune homme.

Mohamed, qui veut partager son expérience avec les plus jeunes, souhaite que son témoignage serve d’exemple. Le jeune homme précise qu’il existe des solutions pour se protéger et éviter de se retrouver, comme lui, la victime de ses propres parents. « Il suffit de rendre visite directement à vos grands-parents au moins une fois dans l’année, même si on sait tous que c’est un moment très pénible» explique-t-il, précisant qu’il s’agit là du seul moyen de supprimer les intermédiaires douteux.

La Rédaction

Publicité
Publicité