Le gouvernement va tester la parité des salaires un jour par mois

122 Publié le 03/11/2014 par La Rédaction

Manuel Valls voulait faire de l’égalité hommes-femmes son cheval de bataille. Aujourd’hui il joint les actes à la parole. Ce dernier veut porter un projet de loi qui obligerait les entreprises à payer les hommes et les femmes de la même façon. Pour éviter toute levée de bouclier, le Premier ministre veut mettre en place cette mesure de manière progressive.

L’annonce a été faite dans la ferveur par la secrétaire d’état chargée des Droits des Femmes. Lors d’une conférence de presse, cette dernière a expliqué le fond du projet : « Nous voulons que les femmes soient en mesure de toucher, une fois par mois, une rémunération quotidienne égale à celle de leur équivalent masculin » avant de préciser « Il serait judicieux de mettre cette journée en fin de mois pour que les femmes voient cette augmentation ponctuelle comme la récompense de leur travail. »


Ce projet qui veut instaurer plus d’égalité professionnelle suscite toutefois une forte réticence auprès de la presse de droite. Eric Brunet, polémiste sur RMC, voit cette nouvelle idée du gouvernement comme une possible boîte de Pandore : « On sait très bien comment ces mesdames gèrent l’argent. Elles achèteront sans doute des vêtements chez Zara ou du parfum chez Sephora avec ces euros supplémentaires. Il faut voir si les femmes peuvent gérer tout cet argent. Perso, je n’y crois pas ».  



Changer le visage du harcèlement sexuel au travail



Lors de cette conférence de presse, Mme Boistard a également affirmé la volonté du gouvernement de mettre fin au harcèlement que subissent des centaines de femmes dans leur travail : « Les hommes doivent apprendre à faire des avances insistantes et déplacées à leurs collègues féminines de manière polie. Menacer une femme de la licencier si elle ne vous accorde pas ses faveurs n’est pas incompatible avec un petit « S’il vous plaît ».

La Rédaction

Publicité
Publicité