Le CNRS confirme la découverte de plusieurs points positifs dans le mi-mandat de François Hollande

86 Publié le 06/11/2014 par La Rédaction

Paris – Alors que de nombreux experts doutaient qu’il existât des points positifs dans l’action de François Hollande, un rapport du CNRS arrive à point nommé. Selon celui-ci, il y aurait plusieurs, voire de nombreux, points positifs ou approchant dans le bilan de ce mi-mandat. Analyse.

Paris – Alors que de nombreux experts doutaient qu’il existât des points positifs dans l’action de François Hollande, un rapport du CNRS arrive à point nommé. Selon celui-ci, il y aurait plusieurs, voire de nombreux, points positifs ou approchant dans le bilan de ce mi-mandat. Analyse.

« On a découvert des choses intéressantes. Je ne choisirai pas le mot positif, mais disons plutôt pas trop mauvais en fait » commente une des chercheurs. Le nombre exact de points positifs était toujours inconnu mais les chercheurs affirment en posséder plusieurs. « On en a, oui je peux vous l’assurer. On a des dates, et même des lieux. On a aussi des témoins qui ont réussi à nous confirmer cela » ajoute-t-elle, précisant que certains avaient refusé de témoigner à visage découvert. « Ils ont peur pour leur vie, on peut les comprendre. Pouvoir dire que François Hollande a fait quelque chose de bien, un jour, quelque part, c’est très dur à porter ».

Le CNRS lance aussi un appel aux témoignages anonymes. Des témoignages qui viendraient corroborer leurs recherches et prouver que François Hollande a effectivement fait des choses positives, un jour, durant son mandat. « Si vous avez été témoin de quelque chose de positif de la part de François Hollande, de son Premier ministre ou d’un membre du gouvernement, ne restez pas seul, parlez-en autour de vous et appelez-nous » ajoute un responsable. Un numéro vert devrait ouvrir permettant de récolter ces témoignages cruciaux.

Dans l’immédiat, les chercheurs font preuve de prudence et ont choisi de rester vague. À la fois en attendant de vérifier les résultats de leurs travaux et le temps aussi de mettre à l’abri les familles des témoins. Car plusieurs députés UMP ont demandé de leur côté une expertise d’un laboratoire indépendant et mettent en doute ces témoignages. « Des personnes désespérées, tristes et en manque de publicité, prêtes à tout pour attirer l’attention ».

La Rédaction

Publicité
Publicité