Son tatouage de phénix n’impressionne pas les filles autant que prévu

203 Publié le 18/11/2014 par La Rédaction

C’est l’histoire d’une grande déception. Laurent, la trentaine, est un commercial efficace et apprécié dans son entreprise, notamment parce qu’il est le fils du patron. Cet habitant de Pantin (93) rêvait depuis quelques années d’arborer dans son dos un grand tatouage de phénix « parce qu’il renaît toujours de ses cendres », ajoute-t-il le sourire aux lèvres, non sans fierté.

Il prend donc rendez-vous chez un tatoueur parisien et attend son tour après une heure de queue. « Il y avait des hipsters, des sportifs mais aussi des cagoles et plein de gens un peu paumés qui se cherchent un style ou une identité », raconte-t-il.

« Ça m’a pris du temps, de l’argent et j’ai rien chopé ! »

481878341Plusieurs séances sont nécessaires pour recouvrir le haut du dos de Laurent avec le tatouage de phénix. Il lui en coûtera plusieurs centaines d’euros. Malgré cela, le jeune homme est confiant : « Ce tatouage, c’était mon passeport pour avoir du succès avec les filles. Avec ça, fini les cinq contre un ! »

Dès son retour chez lui, il poste une photo de son tatouage sur les réseaux sociaux (MSN, Myspace et Skyblog principalement) et la photo remporte un franc succès. Cependant, dès le lendemain, plus personne ne semble y prêter attention, comme si son tatouage était simplement « sympa » mais qu’il ne méritait pas de s’y attarder plus que cela. Laurent raconte : « J’envoyais des messages comme « Alors t’as vu mon tatouage ? » mais les filles ne me répondaient qu’un « Oui il est pas mal ! » et après, tout redevenait comme avant : je devais m’intéresser à leur vie, leur poser des questions… J’étais dégoûté. Ça m’a pris du temps, de l’argent, et j’ai rien chopé ! »

« Cette merde, je l’aurai toute ma vie »

Laurent est amer car ce tatouage était un de ses plus gros objectifs de vie. « Cette merde, je l’aurai toute ma vie ! Et les filles que j’arrive à me taper, ça reste les mêmes que d’habitude… En plus il commence déjà à me saouler, j’ai l’impression d’avoir un poulet mort dans le dos qui me suit tout le temps ! » Heureusement, il reste à ce commercial d’autres objectifs de vie : acheter une voiture de sport et une grosse montre. On lui souhaite bien sûr tout le succès qu’il mérite.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité