Surveillance accrue de dizaines de millions de « gens normaux » qui pourraient basculer dans le djihadisme

116 Publié le 20/11/2014 par La Rédaction

Après que plusieurs témoignages de proches ont révélé que les Français qui ont basculé dans le djihadisme étaient présentés comme des « personnes normales », le ministère de l’Intérieur a pris les devants. Ce matin, Bernard Cazeneuve a ainsi présenté une liste de plusieurs dizaines de millions de « personnes normales » ou « très normales » qui seront désormais surveillées de près, pour éviter toute radicalisation et départ pour la Syrie.

« Il s’agit pour l’essentiel de personnes normales, voire banales » a ainsi commenté le ministre lors d’une conférence de presse. Les services de renseignements ont isolé plusieurs points communs que l’on retrouve chez toutes ces personnes normales : une certaine banalité, un sens de l’ordinaire et, dans une grande majorité des cas, une normalité extrêmement appuyée – même si très classique au demeurant. « Ce sont des cas que nous allons suivre attentivement. Au moindre changement, dès que la personne normale dépassera son stade de normalité de plus de la moitié de la moyenne normale, nous prendrons les mesures qui s’imposent ».

Emplacements présumés des personnes normales en France (ministère de l'intérieur)

Emplacements présumés des personnes normales en France (ministère de l’intérieur)

Un numéro vert a ainsi été mis en place pour permettre aux Français de signaler toutes personnes normales anormales. « Il y a plusieurs signes qui ne trompent pas pour repérer une personne normale. Elle a ses habitudes, ses tics, ses manières qui sont confondants de normalité. » expliquait un expert pour illustrer la différence entre les personnes et les personnes normales. « On ne les repère pas au premier coup d’œil, Il faut de l’expérience d’analyste. La CIA est entraînée pour détecter les personnes normales depuis des années » ajoute une haute responsable d’une agence de renseignements.

Selon les experts, le but est de repérer le plus rapidement les personnes normales avant leur passage à l’acte et de faire baisser ainsi de plus de la moitié le taux de personnes normales dans les rangs de djihadistes « Ils ne recruteront que des gens un peu bizarres, compliqués, étranges, relous et nous allons du coup complètement désorganiser leur organisation » s’est félicité le ministre.

Photo : zabelin/thinkstock

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité