La Commission Européenne oublie une fois de plus la Slovénie

72 Publié le 26/11/2014 par La Rédaction

Selon plusieurs journalistes belges présents hier à Bruxelles, les nouveaux bâtiments de la Commission Européenne, dont la construction a été achevée la semaine dernière, comprennent un espace dédié à tous les pays membres de l’Union sauf la Slovénie.

Selon plusieurs journalistes belges présents hier à Bruxelles, les nouveaux bâtiments de la Commission Européenne, dont la construction a été achevée la semaine dernière, comprennent un espace dédié à tous les pays membres de l’Union sauf la Slovénie.

« J’ai visité les locaux et je peux vous dire qu’aucun bureau, aucune salle de réunion n’est prévue pour la Slovénie, écrit Michel Gontran, reporter au quotidien Le Soir. « Sur le parvis, il y a 27 drapeaux au lieu de 28 ». Ce n’est pas la première fois que les Institutions Européennes oublient ce petit état d’ex-Yougoslavie entré dans l’Union en 2004. Selon plusieurs journalistes accrédités, il n’est pas rare de voir les parlementaires slovènes assis sur des strapontins lors des cérémonies officielles, leur nom écrit au marqueur sur un autocollant collé au revers de leur veste.

Au mois de mars, le ministre des affaires étrangères slovène, Karl Erjavec, avait même été refoulé à l’entrée du Conseil Européen puis mis en garde à vue après avoir insulté les services de sécurité. Mais le nouvel oubli de la Commission Européenne est sensiblement plus grave puisqu’il prive de facto les fonctionnaires slovènes de tout espace de travail pour les décennies à venir. Dans une conférence de presse organisée à la hâte ce matin, Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission, a présenté ses excuses à la Slovénie puis a exprimé son amitié personnelle pour une demi-douzaine de députés slovènes dont la moitié, vérification faite, était slovaque.

Le porte-parole de la Commission a proposé à Jean-Claude Juncker de montrer où se trouve le pays sur un planisphère disposé derrière lui. Visiblement gêné, le président de la Commission a alors pointé son doigt sur 16 zones géographiques successives dont aucune n’était la Slovénie.

Dans la foulée, le gouvernement slovène a publié un communiqué rappelant que la Slovénie était une nation glorieuse. Deuxième producteur européen de fromage de buffle et premier exportateur de risotto aux cèpes. Sans compter les nombreuses personnalités slovènes qui ont marqué l’histoire de l’Europe comme la chanteuse de charme Zlotina Zuševec et bien sûr le poète romantique Louzin Kožinovo qui, selon le communiqué, « n’a rien à envier à Victor Hugo ».

À l’heure où nous bouclons cette édition, plusieurs sources militaires affirment que cinq divisions blindées de l’armée slovène ont reçu l’ordre de marcher sur Bruxelles.

La Rédaction

Photo: metrokom/Artjazz/Thinkstock

Publicité
Publicité