Plus d’un Français sur trois a une bonne opinion de quelqu’un d’un peu raciste

203 Publié le 03/12/2014 par La Rédaction

Une étude commandée à l’institut de sondage IPSOS par le journal Minute nous apprend qu’un tiers des Français aurait une bonne opinion de quelqu’un considéré comme « un peu raciste et xénophobe ». Reportage .

Une étude commandée à l’institut de sondage IPSOS par le journal Minute nous apprend qu’un tiers des Français aurait une bonne opinion de quelqu’un considéré comme « un peu raciste et xénophobe ». Reportage .

Anissa Gueye fait partie de ces Français qui veulent ouvrir leur cœur aux personnes un peu racistes. « Ils ne sont pas méchants, faut arrêter avec ce discours primaire qui consiste à dire que les gens racistes sont mauvais » déclare la jeune femme d’origine sénégalaise. « Certes, ils sont souvent un peu durs, mais à côté de ça on peut compter sur eux pour un déménagement ou pour surveiller les enfants ».

Même son de cloche pour Jean-Philippe Méliès, qui fait partie de la communauté des gens du voyage. Selon lui, il ne faut pas faire l’amalgame entre « un Français un peu raciste, et un Français profondément raciste ». Jean-Philippe avoue d’ailleurs avoir un faible pour ceux qui sont un peu racistes tout en l’ignorant. « Eux, ils sont vraiment trop mignons, on ne peut pas leur en vouloir ».

Les chiffres publiés ce matin sonnent comme une victoire pour les racistes, dont on constate une forte progression de la popularité sur les dix dernières années, mais ils sonnent aussi comme une victoire pour les anti-racistes qui y voient là un désamour de l’opinion publique. « Je ne vois pas pourquoi on en fait autant autour de cette histoire » rétorque Alain Var, mécanicien, qui fait partie de cette catégorie de Français qui assument leur côté « un peu raciste ».

L’homme qui se présente comme un historien à ses heures perdues rappelle d’ailleurs que la France a toujours su se montrer accueillante envers les populations un peu racistes. Une tradition nationale selon lui. « La France c’est ce grand melting-pot, ce carrefour des cultures et des éducations racistes et xénophobes » reprend-il avant d’enchaîner sur une blague sur les Noirs.

La Rédaction

Publicité
Publicité