Il essayait d’être le plus honnête en politique : il échoue à toutes les élections depuis 45 ans

53 Publié le 10/12/2014 par La Rédaction

BREST – Il avait décidé de consacrer sa vie à la politique mais toujours en restant le plus honnête possible. Mais après plus de 45 ans à refuser pots-de-vin et autres tentatives de corruption, il n’a, à ce jour, jamais remporté une seule élection. Reportage.

BREST – Il avait décidé de consacrer sa vie à la politique mais toujours en restant le plus honnête possible. Mais après plus de 45 ans à refuser pots-de-vin et autres tentatives de corruption, il n’a, à ce jour, jamais remporté une seule élection. Reportage.

C’est dès son plus jeune âge que André Manac’h attrape le virus de la politique. Âgé de 17 ans, il se présente comme représentant des étudiants, mais échoue après avoir refusé un accord secret avec son rival. « J’ai commencé ainsi : ne jamais faire de compromis et ne jamais se compromettre » raconte ce Brestois aujourd’hui âgé de 62 ans. Mais André ne se laisse pas abattre et va tenter de mener son combat politique. Cantonale, départementale, régionale, syndic d’immeuble. Il est de toutes les élections. Il veut montrer qu’on peut réussir en étant totalement honnête, pour casser les clichés et assainir le débat politique.

Mais il va échouer lamentablement, battu par ses adversaires qui se sont arrangés entre eux et ont fait des promesses inconsidérées à leur électorat. « J’avoue que face à André c’était assez facile. Personne n’a envie de voter pour quelqu’un qui dit clairement qu’on va augmenter les impôts locaux et qui reconnaît que son programme politique n’est pas viable » raconte un ancien rival. « On avait de la peine pour lui, on lui disait André , mens un peu, rien qu’un peu » se souvient une ancienne conseillère municipale de Brest.

Une carrière politique jamais commencée et qui méritait d’être mise en lumière. Récemment, André Manac’h devait être ainsi élu Breton de l’année pour son exemplarité dans son formidable combat politique raté. Mais une élection où il a là aussi hélas lamentablement échoué, après qu’il a refusé d’être récupéré par plusieurs partis politiques qui voulaient en faire un des visages de leur mouvement.

La Rédaction

Publicité
Publicité