Il tente de se faire avaler vivant par un canard pour protester contre les méthodes de fabrication du foie gras

121 Publié le 17/12/2014 par La Rédaction

La chaîne américaine Discovery Channel a diffusé hier soir le second épisode de son programme baptisé Eaten alive. Alors que le premier numéro avait vu un homme tenter de se faire dévorer vivant par un anaconda pour protester contre la déforestation de la foret amazonienne, ce nouveau numéro mettra l’animateur face à un canard. Reportage.

Paul Rosolie, naturaliste de formation et réalisateur, explique avoir été sensibilisé à la question de la fabrication du foie gras lors d’un voyage dans le Sud-ouest de la France. « Tout le monde ne sait pas ce qu’on peut faire endurer à ces pauvres bêtes pour obtenir ce délicieux produit. J’ai voulu faire quelque chose qui choque, et provoquer des réactions » précise-t-il.

Pour réussir son pari de se faire avaler vivant par l’animal, Paul Rosolie s’est confectionné une combinaison spéciale en forme de grain de maïs pour pouvoir respirer, filmer et prendre un déjeuner à l’intérieur de l’animal. « Je veux prendre six heures d’image pour montrer tout le processus de gavage de l’intérieur de l’animal » dit-il. Le réalisateur devrait également être assommé avant d’entrer en contact avec l’animal dont le régime alimentaire ne se compose que de nourriture inerte.

Tandis que le premier numéro de Eaten alive s’est avéré un échec, beaucoup de spécialistes jugent peu probable la possibilité de voir un canard avaler un homme de la taille de Paul Rosolie. «Le canard n’a pas de système digestif capable d’assimiler un corps humain entier. Il le régurgiterait dans la foulée » explique Bernard Cazeneuve, éleveur de canards dans le sud de la France.

La Rédaction

Publicité
Publicité